Pardonnez cette facilité d'écriture, mais je vais m'autociter. À propos de The Mandate, j'écrivais en septembre 2015 qu'il s'agissait d'un « projet si ambitieux, si proche du jeu vidéo idéal (...) qu'il [faisait] naître en nous la conviction que quelque chose, inéluctablement, [allait] foirer dans des proportions bibliques ». Eh bien voilà… Le jeu, rejeton spatial qu'auraient eu Sid Meier's Pirates! et Mount & Blade après une folle nuit d'amour, aurait dû sortir en alpha en janvier dernier. D'alpha, il n'y a pas eu. Pas plus que la moindre déclaration du studio depuis près de six mois. Il semblerait également que la marque déposée « The Mandate » soit récemment arrivée à expiration aux États-Unis. Sur le forum officiel, la plupart des messages concernent des demandes de remboursement. C'est qu'on parle là d'un jeu kickstarté à hauteur de 700 000 dollars, tout de même. De là à dire que les développeurs sont partis avec la caisse (probablement vide, pour la revendre sur Le Bon Coin si elle n'est pas trop rouillée), il n'y a qu'un pas que la bienséance et la législation en matière de diffamation nous empêchent de franchir.