On dira ce qu'on veut des développeurs de Google, les milliards de dollars qu'ils se goinfrent en fliquant notre vie privée comme des agents de la Stasi servent souvent à faire des choses merveilleuses. Et la nouvelle version de Google Earth en est un exemple brillant. Entièrement remaniée, elle propose une interface beaucoup plus discrète qu'avant qui permet de profiter en plein écran des données cartographiques amassées par le moteur de recherche. C'est probablement l'un des meilleurs freewares pour tuer 30 minutes au bureau, surtout que Google Earth tourne parfaitement dans le navigateur, sans rien avoir à installer. Le clou du spectacle, ce sont bien sûr les villes modélisées en full 3D, à pleurer de beauté. Essayez Paris, San Francisco, Londres, Los Angeles, Rio de Janeiro, Tokyo et perdez-vous dans ces mégapoles d'un simple coup de souris, vous ne verrez plus le temps passer. Le niveau de détail est tel sur certaines zones que j'ai pu identifier les jardinières sur le balcon de mon appartement de banlieue... Pro-tip : Google Earth est aussi la meilleure source d'inspiration possible pour fignoler le plan et les détails esthétiques d'une ville réaliste dans Cities : Skylines.