Guides d’achat – Casque-micro

Tout le monde n'a pas la place pour des enceintes, ou tout simplement l'envie d'ambiancer une pièce avec les sons des jeux et des vidéos. La solution est évidemment un casque audio.

Notez qu'en tant que "Partenaire Amazon", nous pouvons réaliser un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Les choix de la rédac'

Entrée de gamme | JBL Quantum 100

À quelques rares exceptions près, la connexion filaire est désormais l'apanage des modèles d'entrée de gamme. Pour 30 €, il ne faut évidemment pas attendre du Quantum 100 qu'il produise de la grande hi-fi, mais ses prestations sonores sont honnêtes, tant s'agissant de ses haut-parleurs que de son micro sur perche amovible. Notez qu’il ne dispose que d’une unique prise mini-jack 4 points pour le branchement ; un adaptateur pourrait donc être à prévoir (environ 10 €) pour l'usage sur un PC fixe.

30€ environ
Sans fil | Razer BlackShark V2 HyperSpeed 2023

Depuis qu’il a fait l’acquisition de THX en 2016, Razer a montré qu’il prenait très au sérieux le marché de l’audio. Le BlackShark V2 HyperSpeed, dans sa version révisée de 2023, est la plus belle réussite du constructeur à ce jour. C’est un casque-micro sans fil simple et remarquablement efficace : léger et confortable, capable d’une reproduction sonore pêchue et équilibrée (surtout après égalisation ; cf. le test complet dans CPC Hardware n° 59), doté d’un micro de bonne qualité, et d’une autonomie très généreuse. Soyez simplement prévenu qu’il ne propose pas de connexion filaire analogique.

150€ environ
Écouteurs sans fil | Sony Inzone Buds

De plus en plus de constructeurs proposent désormais des écouteurs sans fil pour PC accompagnés d'un émetteur/récepteur USB, et dont la latence est par conséquent suffisamment basse pour un usage confortable en jeu vidéo. Dans le genre, les Sony Inzone Buds ont beaucoup d'arguments pour eux : restitution sonore très solide (on peut juste leur reprocher des médiums un peu trop perçants), excellent confort, bonne autonomie, et même une réduction de bruit active plutôt efficace. Attention en revanche à leur captation vocale, assez médiocre.

220€ environ

L'analyse de Canard PC Hardware

Le marché du casque PC est désormais très fourni et souvent une terre d’expérimentation pour les constructeurs. Après le RGB, le 7.1 virtuel et les gyroscopes en tous genres, certains tentent de faire rentrer les codes de l’audiophilie dans un milieu jusqu’ici assez préservé.

Conséquence directe, les modèles haut de gamme compatibles avec des normes audio reconnues comme le Hi-Res Audio commencent à arriver et certains constructeurs (tel Asus) lancent sur le marché des casques stéréo… et c’est tout. On se retrouve donc avec un câble jack en guise de connectique et un prix plutôt élevé (autour des 270 €) pour un produit qui revient à l’essentiel, sans DAC et autres fioritures. De la part d’une marque qui pendant des années a empilé les fonctionnalités, c’est presque cocasse. Mais comment sélectionner son casque ? Suivez le guide. Tout d’abord, le type de casque est important ; on parle d’un appareil que vous allez avoir sur la tête pendant des heures, donc à choisir avec sagesse. Il existe deux grandes familles : les supra-auriculaires qui se posent sur les oreilles, et les circum-auriculaires qui – comme l’ont deviné les lecteurs qui ont pris latin au collège (fayots) – les entourent. Chaque type a ses avantages et ses inconvénients, les premiers donneront moins chaud mais filtreront moins les bruits extérieurs, les seconds proposeront le contraire. Ensuite, place à la connectique. Le choix est vaste, que l’on parle des casques avec une prise jack analogique, de l’USB numérique ou du sans-fil avec dongle (oubliez le Bluetooth pour jouer, à cause de la latence). Les casques USB embarquent un DAC et offrent souvent des fonctionnalités avancées (prise en charge de plusieurs canaux, virtuels ou non) à travers des app’, alors que les modèles en jack 3,5 mm dépendront des possibilités du chipset audio de votre machine, dans 99 % des cas celui intégré à la carte mère. Les casques sans-fil, eux, profiteront éventuellement des deux mondes : le dongle USB permettra de paramétrer l’écoute, avec parfois une prise jack en backup en cas de batterie vide. Et certains offrent même du Bluetooth, à réserver aux smartphones pour pouvoir accepter les appels entrants directement dans le casque. Vous avez bien compris, pour les options comme un égaliseur, le 7.1 ou encore le RGB (il y a des clients pour ça), il faudra vous diriger vers un casque USB ou wireless.

Pour le microphone, les capsules embarquées dans les micros amovibles ne pourront jamais faire jeu égal avec les modèles sur pied qu’utilisent les streameurs mais certains s’en sortent plutôt bien. Dans ce cas précis, plus grande est la capsule, meilleures seront les performances : n’attendez pas de miracles d’un micro au design profilé avec une capsule de la taille d’une tête d’épingle. Certaines marques proposent des effets pratiques (réduction de bruit active) ou gadgets (effets divers) mais retenez juste que « qui peut le plus, peut le moins ». Côté matériel, nous privilégions les micros escamotables qui se replient, se redressent ou se rangent dans l’oreillette à ceux qui se débranchent (en jack), se posent n’importe où et se perdent, mais c’est une simple affaire de goût (et de gestion de son matériel). Enfin, concernant les accessoires, les modèles haut de gamme intègrent désormais souvent des coussinets interchangeables, un plus pour la durée de vie car ces pièces souffriront plus que le reste d’une utilisation quoti­dienne. Certains fabricants offrent aussi parfois différents câbles avec leurs produits, dont certains avec un boîtier de réglage de son à poser sur le bureau. Vous le voyez, il y a de quoi faire, tout sera une question de budgets et de compromis.

Tous nos guides d'achat