Les bricoleurs. Le terme peut sembler péjoratif. Pourtant, c'est celui qui nous a semblé le plus adapté aux personnalités que nous avons rencontrées pour cette série d'entretiens. Quel point commun entre les inventeurs foutraques du collectif Klondike, dont la production échappe à toute définition ; un programmeur de roguelikes comme Kornel Kisielewicz, dont le passe-temps consiste à créer les versions ASCII de jeux et de films célèbres ; François Alliot, le créateur de Reigns, un jeu qui parodie à la fois Tinder et le simplisme du discours politique contemporain ; Rekka Bellum et Devine Lu Linvega, qui créent depuis leur bateau des jeux en grande partie autobiographiques et Pierre Corbinais, développeur indépendant qui s'est peu à peu (et plus ou moins volontairement) spécialisé dans la création de contrôleurs arlternatifs ? Pas grand chose à première vue. Pourtant, ce sont des expérimentateurs qui, chacun à leur manière et en général avec pas mal d'humour, tentent de créer de nouvelles formes, de « prendre des petits bouts de trucs et puis les assembler ensemble » comme disait l'autre. Qui, par leur travail, plus ou moins expérimental, qui finit parfois par trouver des débouchés commerciaux, explorent de nouvelles pistes, contribuent peu à peu à redéfinir les limites de ce médium bizarre qu'on appelle « jeu vidéo ».