6 résultats pour "les jouets quil vous faut"

The Legend of Zelda : Link's Awakening - Pour les vieux de l'éveil

Link's Awakening... En voilà un jeu qui a fait bouffer des piles à ma Game Boy. Et à peine arrivé sur l'écran titre de ce remake, la musique remixée juste comme il faut me met déjà les poils des avant-bras au garde-à-vous. Bon... Je crois qu'on va signer sans plus attendre l'arrêt de mort de ma partialité.

Battlefield 1
Les loot boxes - Les éditeurs ont-ils ouvert la boîte de Pandore ?

Cette fois, c'est la guerre. Les joueurs ont sorti leurs fourches et leurs tweets, les éditeurs se sont barricadés dans leurs locaux, les articles indignés se multiplient, la révolution est en marche, il ne manque aux insurgés que des banderoles et un slogan. Que se passe-t-il ? Une nouvelle édition collector à 500 balles avec figurine en papier mâché ? Cloud Imperium Games a fini par admettre que Star Citizen n'était qu'un poisson d'avril qui avait mal tourné ? Si ce n'était que ça... Mais la réalité est bien pire, tenez-vous bien : plusieurs gros jeux de cette fin d'année (Assassin's Creed Origins, Battlefront II, Forza Motorsport 7 et L'Ombre de la guerre, pour ne citer qu'eux) proposent aux joueurs d'acheter des loot boxes, pochettes surprises contenant des récompenses aléatoires. Dit comme ça, cela paraît presque anodin. Et pourtant...

Age of Empires IV - Occupez-vous de vos fiefs

Ils ont été nombreux à convoiter la couronne de Age of Empires II, roi des jeux de stratégie médiévaux, mais voilà plusieurs dizaines d’années que le rouleau compresseur Age Of’ ratatine la concurrence. Encore aujourd’hui, des hordes de fans vouent un culte à ses parties au rythme tranquille, à son équilibrage parfait, à sa beauté. Imaginer une suite à sa hauteur, c’était impensable. Du moins jusqu’à ce que Microsoft nous montre un Age of Empires IV soigneusement calibré pour choper la couronne.

Xbox - PS5 : le choix de la nouvelle génération

Cette année, Noël est annulé, et ça ne me rend pas particulièrement triste : comme tous les ans, j'aurais de toute façon erré seul dans les rues de la ville, en observant par les vitres embuées les enfants qui déballent les cadeaux dans les maisons chaudes, sous le regard de parents qui s'aiment. Habituellement, j'aurais tellement voulu être comme eux.

Pandas, mygales, autruches, orangs-outangs, crocodiles, girafes, flamants roses, serpents, zèbres, gorilles, hippopotames... Planet Zoo permet d'accueillir tous les animaux qu'on s'attend à voir dans un zoo de classe mondiale. Je n'ai remarqué qu'un seul absent : le capybara.
Planet Zoo - 30 millions d'amis et votre souris

On dira ce qu'on veut de Planet Zoo, il marquera quoi qu'il arrive l'histoire du jeu vidéo. Jusqu'ici en effet, jamais un titre n'avait modélisé avec tant de soin les déjections animales. En admirant les formidables bouses des hippopotames, les impressionnants rondins des grizzlis, les délicates boulettes des antilopes, le joueur sera émerveillé par la précision des formes, la qualité des textures. C'est presque comme si on pouvait les sentir.

Adieu Lord Casque Noir - Hommage à Jérôme Darnaudet, par Canard PC