À la rédaction, Hearthstone est devenu un jeu casual pour grands-parents qui veulent renouer des liens avec leurs petits-marmots qui pexent et qui lootent à longueur de journée. Le nouveau prophète que l'on a décidé d'adorer a pour nom Duelyst. Également free-to-play, le titre de Counterplay Games a l'avantage d'une plus grande profondeur tactique grâce à la présence d'un plateau sur lequel on pose et déplace général et unités. Depuis sa sortie, le titre s'est installé sur Steam et s'est paré d'une extension, Denizens of Shim'zar, accompagnée de nombreux rééquilibrages et de l'arrivée des battle pets, des unités qui ont leur volonté propre et jouent avant le tour de leur propriétaire. Le titre est toujours fantastique et le très doux Izual, qui hésitait à lui mettre 9 à l'époque du test, me confirme que vous pouvez lui ajouter ce sacro-saint point les yeux fermés. Pensez juste à les rouvrir au moment de jouer.