Bref, en trois mots comme en cent (car oui, les phrases précédentes font bien cent mots, on ne se moque pas du monde ici), je les vénère. Mais Pit People mérite-t-il tant d'amour, surtout en accès anticipé ? Car cette fois, The Behemoth s'attaque à un nouveau genre : les combats tactiques en tour par tour sur hexagones. Bien sûr, en bon lecteur de Canard PC, vous vous demandez quel rapport peut bien lier les jeux de tanks sur hexagones qu'adule ackboo et Pit People et ses peuplades barbares ? Eh bien, pas grand-chose : Pit People ne garde que les principes généraux du genre et propose des combats bien plus rapides et bourrins. Perdu dans un monde hexagonal (une sombre histoire d'ours stellaire géant qui a percuté la Terre), vous errez de quête en quête en affrontant des équipes de malandrins tous plus fous les uns que les autres. Tous les combats suivent le même schéma : chaque camp déplace tour à tour ses unités et, quand elles sont à portée d'attaque (au corps à corps pour ceux qui ont une épée, à plusieurs cases pour ceux qui ont des armes de tir, je vous l'explique au cas où mais je sens bien que vous voyez déjà ce que je veux dire), elles frappent automatiquement. C'est simple et facile à comprendre, mais les experts tacticiens pourront regretter de ne pas avoir un peu plus de contrôle, par exemple pouvoir choisir quel adversaire attaquer quand votre unité en a plusieurs devant elle.