Annoncé il y a un peu moins de deux ans, lors de l'E3 2015, Mass Effect : Andromeda est ce nouveau commencement. Si vous réalisez à cet instant précis que le jeu sort dans deux ou trois semaines et que vous n'en avez pas beaucoup entendu parler, rassurez-vous : c'est normal. Electronic Arts a en effet appliqué ce que nous appelons par chez nous la « stratégie Bethesda », qui consiste à ne quasiment pas communiquer sur le jeu, ou à tout le moins dévoiler le minimum de contenu, jusqu'à ce que la dernière ligne droite soit amorcée. Mi-février, l'éditeur a donc organisé à Paris une grosse présentation d'Andromeda au cours de laquelle nous avons pu y jouer pendant plus de deux heures. Pour être franc, malgré l'indéniable plaisir éprouvé sur les précédents, la perspective de ce nouvel épisode en 2015 m'avait laissé relativement indifférent. Comme si on annonçait à la radio un pic de pollution aux particules fines ou une mise en examen des époux Balkany : la routine… Néanmoins, à l'issue de cette session, j'avoue avoir levé un sourcil et m'être découvert plus impatient de mettre la main sur la version complète que je ne l'aurais pensé.