J'ai appris très récemment que mon grand-père, après l'école et avant la guerre, avait exercé quelques mois la profession d'ouvrier typographe. Je l'ignorais. Cette découverte a illuminé d'une lumière nouvelle certains de mes choix et d'autres de mes obsessions, et m'a conduite à m'interroger sur des trucs tels que la filiation, la transmission, les valeurs familiales. Aurais-je acheté cette tasse « typograffiti » en 2006 si Popaul (c'est ainsi que nous l'appelions) n'avait travaillé en imprimerie ? Éprouverais-je le même amour pour les textes bien composés ? Les jeux en ascii me parleraient-ils avec la même intensité ? Autant de questions auxquelles je n'aurai probablement jamais de réponse.