38 résultats pour "petits meubles entre amis wardrobe"

Le TI-99/4A (1981).
Itinéraire d'un enfant 3D - Interview : Alexandre Hadjadj

Dans les années 1980, Alexandre Hadjadj écrivait des petits programmes en BASIC dans sa chambre du 14e arrondissement de Paris. Trente ans plus tard, ce très discret codeur français, qui n'avait jusque-là jamais accordé la moindre interview, occupe l'un des postes les plus prestigieux de l'industrie du jeu vidéo. En tant que technical director chez Rockstar, il chapeaute toute la partie graphique des jeux du studio. Vous vous êtes extasié devant la clarté des décors ou la pureté de l'antialiasing de Grand Theft Auto V ? Vous avez bavé devant les effets de lumière ou l'incroyable distance de vue de Red Dead Redemption 2 ? Alexandre Hadjadj et son équipe d'une trentaine de programmeurs spécialisés, repartie entre l'Écosse et les États-Unis, en sont les responsables. Nous nous sommes vautrés ensemble dans un canapé autour d'une assiette de cookies, et nous avons parlé avec lui de son métier, des moteurs 3D, des consoles, et de son chaotique parcours professionnel dans les méandres de l'industrie du jeu vidéo.

Dans les coulisses de Marvel Studios - Dix ans de Marvel Cinematic Universe

Qu’on aime ou pas les films du « Marvel Cinematic Universe », l’histoire du studio derrière ce succès assez incroyable est fascinante à bien des égards. Producteur indépendant à ses débuts en 2008 (avec la sortie d’Iron Man), intégré ensuite à l’empire Disney, Marvel Studios est devenu en une dizaine d’années l’un des acteurs les plus importants du paysage hollywoodien. Son univers partagé, qui a engrangé plus de 15 milliards de dollars à ce jour, a bien évidemment suscité moult vocations parmi la concurrence. Sans que personne ne parvienne encore à renouveler l’exploit jusqu’ici… Cette année, pour fêter les 10 ans de cette grande aventure (et près d’une vingtaine de films à succès), Marvel Studios a décidé de marquer le coup, avec la sortie d’un blockbuster au gigantisme inédit : le troisième opus des aventures des Avengers, Infinity War.

It’s OK (Ninm Lab)
Le tour du gadget

Le tour du gadget

La caravane patche de septembre 2021 - Mises à jour notables et emplâtres sur jambes de bois

(En Chantier) Sous les projos : Valheim. Début février, quand Valheim est sorti, ses développeurs ont rendu publique une roadmap ambitieuse, avec quatre mises à jour majeures prévues rien que pour 2021. Il n’y en a finalement eu qu’une seule, arrivée ce mois-ci.

La caravane patche de juillet 2021 - Mises à jour notables et emplâtres sur jambes de bois

Sous les projos : Playerunknown’s Battlegrounds. En petite perte de vitesse, le battle royale qui a lancé la mode frappe un grand coup : il se dote d’une nouvelle map et introduit une mécanique empruntée à Call of Duty : Warzone, l’un des battle royale les plus populaires du moment, parce que c’est le destin de tous les jeux vidéo de devenir petit à petit des clones.

Le système de Foundation, qui régit l'avancement spirituel des disciples, demande un certain effort de compréhension. Et l'absence d'une traduction française n'aide pas.
Amazing Cultivation Simulator - Qi a le droit

Amazing Cultivation Simulator est trompeur. Avec un titre pareil, je m'attendais à un jeu de fermier. On peut certes planter du maïs (et un paquet d'autres choses) dans cet étrange jeu made in China, mais il est autrement ambitieux : il s'agit en fait d'un Rimworld où l'on gère une secte d'illuminés en pleine ascension spirituelle. Et c'est étonnant.

Oui, le style graphique est particulier. On dirait du dessin naïf, ou du clipart Word des années 1990. Il a le mérite d'être clair, même sur les gros hôpitaux à 150 employés.
Project Hospital - Viens voir le docteur

Après deux décennies de famine, une période de joie et d'abondance s'ouvre pour les amateurs de gestion hospitalière. En août dernier sortait Two Point Hospital, avec ses petits docteurs cartoons, ses maladies rigolotes et ses magnifiques environnements 3D. Deux mois plus tard, voici donc Project Hospital, qui fait le pari d'être beaucoup plus sérieux, complexe et réaliste. Attention, on n'est plus là pour jouer à Docteur Maboul.

J'ai beau vénérer Cities : Skylines depuis des années, je crois que je préférerais m'installer dans une résidence de Cliff Empire si SeLoger.fr y proposait des petits studios pas chers.
Cliff Empire - La colline a du jeu

Mes plus plates excuses. Je ne vous ai pas encore parlé de Cliff Empire, alors qu'il est sorti en version anticipée il y a plus d'un an. Ma vie est tellement active (boîtes de nuit, défilés de mode, actions caritatives, orgies avec diverses célébrités...) qu'il m'arrive parfois de passer à côté d'un jeu. On va tout de suite rattraper le coup, car Cliff Empire m'a tapé dans l'œil.

Les conseils juridiques de Grand Maître B. : Assassin's Creed - Valhalla

Chez Canard PC, on aime rendre service. Vous êtes un héros de jeu vidéo qui hésite à se lancer dans une aventure, un simple PNJ inquiet de sa situation ou un monstre qui se pose des questions ? Nous sommes à votre écoute !

Deep Rock Galactic - L'entrain de la mine

Pendant plus de deux ans, Deep Rock Galactic a été l’élève modèle des accès anticipés. Déjà impressionnant lors de son arrivée sur Steam en février 2018, le jeu a depuis bénéficié de mises à jour massives et régulières pour le plus grand bonheur de ses fans. Un beau succès, qui explique sans doute pourquoi les développeurs du jeu sont longuement applaudis par la population tous les soirs à 20 h.

Xbox - PS5 : le choix de la nouvelle génération

Cette année, Noël est annulé, et ça ne me rend pas particulièrement triste : comme tous les ans, j'aurais de toute façon erré seul dans les rues de la ville, en observant par les vitres embuées les enfants qui déballent les cadeaux dans les maisons chaudes, sous le regard de parents qui s'aiment. Habituellement, j'aurais tellement voulu être comme eux.

Odd Realm - Perdu entre Rimworld et Dwarf Fortress

Je savais qu'en name-droppant dans le titre de ce papier deux des jeux les plus fantastiques de ce siècle, j'allais vous attirer dans mes filets, tel un fourbe chalutier japonais croisant un banc de thons. Voilà, maintenant que vous êtes à bord, direction la cale réfrigérée où vous allez être brutalement découpés en sushis.

Au rayon des mauvaises idées : on ne peut pas scroller librement la carte. Il faut péniblement déplacer un avatar pour faire bouger la caméra. Et bien sûr, aucune touche n'est configurable.
Good Company - Atelier pas pratique

Mais regardez-moi comme Good Company est sexy ! Ses jolis décors colorés, son style low poly tout sucré ! Cela faisait bien un an que je léchais les photos d'écran du jeu en attendant de pouvoir mettre mes doigts dedans. Puis m'est revenue en pleine face cette vérité immuable que j'oublie trop souvent : ce qui compte, c'est la personnalité.

Sur cette image, parmi tous ces cadavres, l'un bouge et est résolument décidé à vous boulotter l'hypophyse. Saurez-vous le trouver ?
XCOM 2 : War of the Chosen - Élus, produits de l'année

Bricoler des flingues, jouer à la poupée avec la collection « motifs camo et accessoires paramilitaires » 2016-2017 du catalogue La Déroute, nouer des amitiés profondes et viriles, mais toujours dans le strict respect de la bienséance divine, avec des frères d’armes et faire sauter le caisson de ces salopards d’étrangers qui gangrènent et noyautent la société jusque dans les plus hautes sphères du pouvoir. Ce pourrait être le programme de l’alt-right américaine dès que le niveau d’eau aura baissé au Texas, mais non : c’est celui du type qui, pour tester l’extension War of the Chosen, relance une campagne de XCOM 2.

Tracks : The Train Set Game - Bien envie de me faire un rail

Les simulateurs de train cartonnent. Prenez Train Simulator 2017 par exemple : un million d'exemplaires vendus et le record mondial de DLC pour un seul et unique jeu – la boutique Steam en affiche près d'un millier. Qui achète ça ? Mystère, mais ce seront sûrement les mêmes zouaves qui vont se précipiter sur Tracks, version zen et enfantine du même concept.

Pas de scénario, pas de problème - Comment une rudimentaire gestion d'arène m'a propulsé dans Gladiator

Dans son appartement, un journaliste anonyme de Canard PC lance un vibrant « allez, Victoire, ne nous déçoit pas ! ». Une voix étrangement aiguë lui répond : « Vous ai-je déjà déçu ? » Le journaliste anonyme reprend : « Il y a une première fois à tout, Victoire », mais la voix aiguë rétorque aussitôt « ce ne sera pas aujourd'hui ! ». Enroué par l'émotion, la larme à l’œil, le journaliste murmure « bonne chance, Victoire ». Puis la porte de l'appartement s'ouvre et quelqu'un s'écrie « Izual, qu'est-ce que tu fais tout seul dans le noir ? » pendant que le journaliste anonyme s'efforce de cacher précipitamment le menu d'Exanima sur son écran d'ordi.

My Time at Portia - Journal d’un PNJ de campagne

La campagne, je peux en parler, puisque j’y ai grandi. Je peux vous assurer que, contrairement à ce qu’essayent de nous faire croire les jeux vidéo, on n’y passe pas son temps à se faire des cadeaux en attendant la prochaine fête de la lune, mais plutôt à fumer des joints sur l’arrière d’un Booster MBK modifié avec un pot Ninja, sur le parking du Leclerc. Mais, visiblement, ce n’est pas ce que veulent voir les gens de la ville.

Les outils architecturaux, sans grille prédéfinie et gérant les surfaces courbes, devraient permettre de construire n'importe quel type de maison. Ici par exemple, une villa moderne qui ressemble beaucoup à la cinquième résidence secondaire d'Ivan Le Fou, « la Tanière du Renard Argenté », située dans les faubourgs cossus de Montargis-Est.
Paralives - The Sims, la version indé

Allez, avouez que vous avez joué à The Sims en cachette. Que vous avez passé des heures à trouver un canapé parfaitement accordé au papier-peint. Que vous avez gloussé d'extase après avoir passé 80 heures à construire la maison de vos rêves, et voir vos petits persos 3D organiser un barbecue dans un jardin paysager.

Project Zomboid - Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le zombie

Les zombies, on les a étripés avec un sabre et troués au pistolet. On les a éviscérés à la tronçonneuse, éparpillés au fusil à pompe et aplatis avec des bagnoles. Mais est-ce qu’on les a beaucoup craints ? Est-ce qu’on les a évités, la peur au ventre, en tâtonnant dans un tiroir à la recherche de nourriture ? Est-ce qu’on les a jamais enfermés dans une buanderie en tentant de bloquer la porte avec une poubelle, juste pour gagner quelques secondes et réussir à s’enfuir avec une corde en draps par la fenêtre ? Non, pas vraiment. À part dans Project Zomboid.