479 résultats pour "test bref crosscells"

Pathfinder : Wrath of the Righteous - Danse avec l'élu

Il a toujours déployé beaucoup d’énergie pour me charmer. La première fois, c’était une nuit de 1998, en plein été indien. Il faisait chaud, on a dansé un slow. Pas le plus fusionnel de ma vie. On s’est revus ; tous les deux ou trois ans ça recommençait. Mais rien à faire, il m’a toujours laissé de marbre. Alors aujourd’hui, il peut être fier, l’infinity engine, d’avoir réussi à me séduire.

Hoa - Le ciel, les oiseaux et galère

C’est chiant, les bandes-annonces de jeux vidéo qui ne montrent rien. Parfois c’est juste un logo. Parfois c’est un long plan à la grue virtuelle sur un environnement. Parfois, c’est une cinématique qui ne donne aucune idée de ce à quoi ressemblera vraiment le jeu.

Psychonauts 2 - Brigade de répression des Freud

Hey, j'ai revu Psychonauts, tu le connaissais bien, non ? Il a pas mal changé. Tout le monde l'appelle Psychonauts 2 maintenant. On n'était pas vraiment amis à l'époque, c'était plus un pote de pote. Je me souviens que vous traîniez pas mal ensemble, je me suis dit que ça te ferait plaisir d'avoir de ses nouvelles. Il a squatté quelques jours à la maison. C'est vraiment un type bien.

The Ascent - Ma cité va crâner

Mon frère et moi, on a grandi en explorant ensemble cette ville que le monde entier nous envie. Cette ville qu’on appelle couramment la Mégapole de Granit, la Gardienne de la Seine, la Frontière des Océans : Le Havre. Alors quand il a fallu trouver un compagnon pour arpenter la cité futuriste de The Ascent, j’ai tout de suite pensé à mon frangin.

Mini Motorways - Carrefour city

Ils rendraient la compta ludique, la chirurgie simpliste, le parachutisme apaisant. En 2015, Dinosaur Polo Club a hypnotisé tout le monde avec Mini Metro, un jeu adorable et minimaliste où l’on traçait les lignes de métro de grandes métropoles. Aujourd’hui, c’est au tour des voitures de bénéficier de ce traitement irréprochable sur PC, après deux ans sur iOS.

Chivalry II - Tendez-lui l'autre joute

Si on vous donnait le choix entre la confiture Bonne Maman ou sa copie, la confiture Bonne Tata, vous préféreriez quoi : l'originale avec des vrais morceaux de fruits ou la copie avec sa liste d'ingrédients étonnamment proche du détergent ? Eh bien chez Torn Banner, on préfère refaire sa recette, plutôt que de copier les copieurs qui vous ont déjà copié.

Operation: Tango - On ne vit que deux fois

Operation : Tango est un jeu d’espionnage coopératif qui se joue en ligne, en communiquant exclusivement par micro. Alors que le monde est menacé par un dangereux cyber-terroriste, deux agents spéciaux ont pour tâche de l’arrêter : d’un côté, Alistair, un hacker redoutable incarné par Malware, qui reste à ce jour toujours incapable de différencier sa gauche et sa droite ; de l’autre, Angel, une agent de terrain spécialisée dans l’infiltration incarnée par moi-même, qui suis incapable de me mouvoir autrement qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine.

Hood : Outlaws & Legends - Robin Déboires

Ça y est, j'ai récupéré la fibre. Je vais enfin pouvoir tester un jeu multi et j'avoue que ça me manquait un peu. Tiens, c'est quoi ce truc ? Ça a l'air marrant, on dirait une sorte de Thief multijoueur, ça change de tous ces TPS « pan-pan boom-boom ». Et puis regardez, ils... Nan mais attendez deux minutes : c'est qui les développeurs à l'origine de cette chose ? Ils ont leurs papiers ? J'aimerais leur dire deux mots.

Toutes les semaines, un sbire de l'Agence vient visiter la maison pour repérer toute activité suspecte. Il va même compter la vaisselle pour vérifier que la maison est conforme aux standards gouvernementaux.
Mr. Prepper - Click & Collect

Qui n'a pas un jour fantasmé de se fabriquer son propre petit bunker sous-terrain ? De laisser le monde à la surface pour se transformer en homme-taupe et vivre dans la solitude la plus totale, hors d'atteinte des dangers de la société moderne ? « Euh, moi, parce que je ne suis pas un taré paranoïaque », me répondrez-vous. D'accord, alors nous n'avons pas les mêmes ambitions lifestyle, mais que cela ne vous empêche pas de jeter un œil à Mr. Prepper.

Outriders - La soupe au shoot

C'est un jeu qui commence comme tant d'autres, sous la plume d'un scénariste à l'inspiration en berne : la Terre est morte et l'humanité vient de voyager pendant 83 ans pour trouver son nouveau foyer. Mais notez que nous aurions plus vite fait de résumer ces survivants aux Américains, puisque le premier contact avec la nouvelle planète va se résumer à des camions qui défoncent la flore, avant de vomir des légions de cowboys surexcités. Bienvenue dans Outriders, le jeu qui ne voit jamais plus loin que le bout de son nez.

Narita Boy - À vouloir en faire des Tron

Narita Boy est une sorte de gros clin d’œil à Tron. Ça, c'est ce que j'ai compris. Mais ce que je n'ai pas pigé, c'est pourquoi offrir un tel soin à la partie graphique d'un jeu lorsque ses mécaniques se contentent d'empiler des mécaniques peu inspirées. Oh et puis il y a son scénario, que j'ai cessé de vouloir comprendre lorsque mes notes se sont mises à ressembler à celles d'un type en pleine crise de démence. Alors reprenons tout depuis le début.

Evil Genius 2 : World Domination - La gloire de mon repaire

Qui n’a jamais rêvé de vivre comme un méchant de James Bond ? Qui n’a jamais rêvé d’habiter dans une base ultramoderne cachée au milieu des tropiques, d’aboyer des ordres à des sous-fifres terrifiés, de jeter quelqu’un aux requins lorsque le magazine est en retard et d’exiger des reportages fouillés sur GTA Online ? Qui n’a jamais rêvé d’incarner... Pauline, la gardienne des abonnements de Canard PC ?

Curious Expedition 2 - Le tour le plus long

Jour 153. Noël Malware écrit ce chapô, parce que j’ai trop joué à Curious Expedition 2 et que je suis à la bourre pour rendre mes textes. Je pourrais être en train de faire mon travail à l’heure qu’il est. Ça rendrait service à tout le monde. Au lieu de ça, je relance une partie. J'ai promis que c'était la dernière. Que Dieu nous vienne en aide.

The Medium - La platitude en miroir

Depuis sa tendre enfance, Marianne fait un cauchemar récurrent. Ce n'est pas un de ces rêves absurdes et inoffensifs que l’on peut raconter à ses collègues autour de la machine à café, où une anémone douée de parole se mettrait subitement à s'exprimer avec la voix du délégué du personnel de l'entreprise. Non, Marianne rêve d'une petite fille qui court à travers la forêt, avant d'être froidement abattue par un homme sur un pont. C’est un rêve qu'elle ressent physiquement, au point de sentir l'odeur résineuse des pins à la fin de l'été et la chaleur du sang qui coule sur sa joue.

Curious Expedition 2 - Le tour le plus long

Jour 153. Noël Malware écrit ce chapô, parce que j’ai trop joué à Curious Expedition 2 et que je suis à la bourre pour rendre mes textes. Je pourrais être en train de faire mon travail à l’heure qu’il est. Ça rendrait service à tout le monde. Au lieu de ça, je relance une partie. J'ai promis que c'était la dernière. Que Dieu nous vienne en aide.

Curious Expedition 2 - Le tour le plus long

Jour 153. Noël Malware écrit ce chapô, parce que j’ai trop joué à Curious Expedition 2 et que je suis à la bourre pour rendre mes textes. Je pourrais être en train de faire mon travail à l’heure qu’il est. Ça rendrait service à tout le monde. Au lieu de ça, je relance une partie. J'ai promis que c'était la dernière. Que Dieu nous vienne en aide.

Hitman 3 - La trilogie du « ça me dit »

Quoi ? Encore le chauve qui assassine ? Qu’on se comprenne bien, je suis euphorique, parce que Hitman et Hitman 2 étaient des bacs à sable fabuleux. Mais c’est vrai qu’il faut du culot pour sortir l’agent 47 de la poubelle jaune tous les deux ans pour le recycler tel quel. Faites au moins semblant de changer un truc, je ne sais pas moi, collez-lui une perruque déjà, merde.

Call of the Sea - On dirait le Pacifique sud

Call of the Sea est un énième jeu inspiré par H.P. Lovecraft. Au tout début du prologue, lorsque j’entends une voix mystérieuse s’exprimer dans le langage des Grands Anciens, je ne peux pas m’empêcher de réprimer un soupir. Il faut dire que les jeux inspirés par Lovecraft, c’est un peu comme l’inverse d’une boîte de chocolats (et par extension, l’inverse de la vie) : on sait toujours ce qu’on va y trouver.

Cyberpunk 2077 - La possibilité d'une ville

Vous vous souvenez de cet article à propos d'un développeur de Cyberpunk 2077 qui aurait passé 175 heures dans le jeu sans en voir le bout ? Ce que le titre de l'article ne disait pas, c'est que le développeur en question travaillait au service qualité : pendant 175 heures, il a rasé les murs pour vérifier qu'il ne passait pas à travers. Ce que l'article ne racontait pas non plus, c'est qu'en 175 heures à recenser les bugs, le pauvre homme n'a probablement jamais dû dépasser le prologue.

Assassin’s Creed Valhalla - Normand fait des jeux vidéo

Lorsqu’une série de jeux qui repose beaucoup sur la beauté et l’exotisme de ses décors choisit l’Angleterre comme nouveau cadre, on sait que quelque chose a foiré : c’est comme si le prochain Star Trek était tourné à Rouen. Mais les développeurs d’Ubisoft sont rusés, et pour nous donner envie de visiter leur Angleterre féodale, ils ont fait d’immenses entorses à la réalité. Par exemple, dans Assassin’s Creed Valhalla, il fait beau.