639 résultats pour "test bref pictopix"

Potion Craft: Alchemist Simulator - Le hors-d'œuvre au noir

Je vous le dis ici, et pas seulement parce que prendre le contre-pied de l’opinion générale en ouverture d’un article est le meilleur moyen de faire du clic : les QTE, ces parents pauvres du jeu vidéo trop souvent dénigrés, en constituent les formes les plus hautes. Ça tombe bien, car Potion Craft est un QTE de quinze heures.

Warhammer 40,000 : Darktide - Le retour de maton

Bon, Vermintide, j'ai tenu 40 heures avant de ne plus y toucher. Vermintide 2, lui, m'aura embarqué pour 120 heures. Et pour Darktide ? Pfoulàlà, 15 heures, vous vous rendez compte ? Oui, c'est ça : prenez une chaise, il va falloir que je vous explique quelques trucs et ça va être long.

Tactics Ogre : Reborn - Guerre épaisse

Je ne sais pas si le jeu vidéo est un art – en fait si, je sais, mais je le garde pour moi. En tout cas, comme tous les arts, comme la littérature, comme le cinéma, le jeu vidéo a ses classiques.

Victoria 3 - Vraiment Excel-lent

Il aura fallu attendre douze ans pour cette suite à Victoria 2. Et je vais vous dire pourquoi (mais gardez-le pour vous). De toutes les franchises « Grand Strategy » de Paradox, c'est la moins sexy, la moins populaire, et de loin la moins accessible. Il fallait bien tout de même, un jour ou l'autre, répondre aux pleurs des fans qui gardaient de cette usine à gaz socio-économique un souvenir ému.

A Plague Tale : Requiem - Il sera sur toutes les lèpres

Il existe dans la vie toute une palette d'états et d'émotions vers lesquelles un jeu vidéo peut nous conduire. Il y a ceux qui vont nous transmettre de la joie, d'autres qui vont nous mettre dans une rage noire. Certains font passer du rire aux larmes. Et puis il y a aussi ceux qui vous laissent dans votre lit à trois heures du mat', à fixer le plafond en cogitant à tout ce que vous venez de vivre. Je vous laisse deviner à quelle catégorie appartient A Plague Tale : Requiem.

Dome Keeper - Gardien de fer

Le jeu vidéo, c’est pas bien compliqué : vous mélangez du minerai à piocher, des améliorations permanentes et des monstres qui se font découper au laser, le tout en pixel art tout choupi, et pouf, vous obtenez un jeu qui frôle la perfection. L’exemple du jour : Dome Keeper.

Steelrising - Sous le pont mille robots coulent la Seine

Un très bon critère, pour mesurer l'originalité d'un jeu, est de compter le nombre de phrases inédites qu'il fait prononcer au rédacteur pendant son test. Par exemple, en jouant à Steelrising, je me suis écrié devant mes collègues médusés, « wow, c'est fou tous ces cochons morts à Saint-Cloud ! » ou encore « ça va aller, ma burette est pleine ! ».

Gwent : Rogue Mage - Bien lire le Doc avant usage

Il fait un soleil magnifique sur cette plage de sable blanc. Bercé par le va-et-vient des eaux turquoises, je découvre Rogue Mage avec un inconnu, à l'ombre d'un palmier. Il sirote son cocktail dans une noix de coco, pose une carte et d'un coup, tout devient flou. Des lumières dansantes apparaissent et j'émerge dans le monde réel pendant qu'un type me gifle et m'appelle en boucle.

Warhammer 40,000: Chaos Gate - Daemonhunters - Bonus Malleus

Comme toutes les personnes saines d'esprit, j'ai un petit cahier qui contient mon top des meilleurs jeux vidéo Warhammer 40,000. Une liste où apparaissent, vous ne serez pas surpris de l'apprendre, des noms comme Mechanicus, Battlefleet Gothic 2, Space Marine ou encore Dawn of War 2. Et à côté, seul sur la page de droite, se trouve un titre qui a une place spéciale depuis 23 ans.

Lego Star Wars : la saga Skywalker - Jouets stars

« Pourquoi les gens jouent-ils aux jeux vidéo Lego ? », me demandais-je en lançant ce stream de Lego Star Wars : la saga Skywalker. Après tout, pourquoi ne pas jouer directement à un jeu Star Wars ? Ou bien aux Lego, tout simplement ? Avons-nous tous, collectivement, perdu la raison ? Et ces gens dans le chat Twitch qui me regardent jouer à un jeu dans lequel je fais semblant de jouer aux Lego, sont-ils fous ? C'est à ce moment que je me suis évanoui d'angoisse.

Weird West - Danse avec les loups-garous

Bien sûr, en soi, cela ne veut rien dire, ce n'est ni positif ni négatif. Mais croyez-moi. Si je vous dis que Weird West est un jeu « pas comme les autres » et que « je n'en ai jamais vu un comme ça », il s'agit, tout comme je suppose lorsque les gens le font à voix basse quand je passe devant eux dans la rue, d'un compliment.

Tunic - Le caveau et le renard

Je suis un renard trop choupi armé d'une branche d'arbre. Quand je fais une roulade pour esquiver les attaques de mes ennemis, je laisse derrière moi des petits nuages de fumée. Quand j'avance, on voit ma houpette et ma queue en panache rebondir. Bref, je suis tombée sous le charme de Tunic, de son univers coloré et de sa musique relaxante en approximativement deux secondes – c'est seulement plus tard que j'ai compris que c'était pour mieux cacher un monde impitoyable.

Far : Changing Tides - Le martyre de Saint Pôle

Les joueurs de Far : Lone Sails ne seront pas déboussolés par Far : Changing Tides. L’idée est toujours de piloter une machine faite de bric et de broc afin d’échapper au changement climatique, sauf que cette fois plus question de rester tranquillou au sec. Au lieu de traverser un désert de ruines à 0% d’humidité, on se retrouve confronté à la montée des eaux. Car les grands glaciers, tels les nazis à la fin de l’Indiana Jones qui me terrifiaient jadis, ont fondu.

Infernax - Pardon aux mamans

Je sais que je peux être un peu bourru par moments. Pourtant, le Kahn Lusth qui tronçonne les jeux vidéo par pack de douze est aussi celui qui aide les mamies à traverser la rue, qui s'émerveille devant « le doublage des p'tits loupiots » dans A Plague Tale, qui MAIS SA MÈÈÈÈÈREUH !

Shadow Warrior 3 - Chimérique katana

Bureaux de Flying Wild Hog, fin 2013, après la sortie de Shadow Warrior : « Bravo les gars ! Mais les FPS purs n'ont pas d'avenir. Pour la suite il faudra aller plus loin, ajouter des mécaniques de jeu de rôle, façon Borderlands. » Bureaux de Flying Wild Hog, fin 2016, après la sortie de Shadow Warrior 2 et surtout de celle de Doom : « Bravo les gars ! Mais la prochaine fois, on oublie le côté RPG. L'avenir, c'est le FPS pur. »

Martha is Dead - La dolce morte

Aujourd'hui, Martha est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. J'ai reçu un télégramme de l'asile : « Sœur jumelle décédée. Visage retiré à la manière de Nicolas Cage dans Volte-Face. Sentiments distingués. » Cela ne veut rien dire. C'était peut-être hier.

Légendes Pokémon : Arceus - Un jour, je serai le meilleur chercheur

Je n'ai pas touché à un seul épisode de la série Pokémon depuis le collège, et lorsqu'une personne totalement étrangère à la saga m'a posé la question « Mais dans le fond, est-ce que ce n'est pas juste un jeu où l'on incarne une petite enflure qui passe son temps à faire des combats de chien avec des créatures mignonnes qui n'ont absolument rien demandé ? », je me suis surprise à acquiescer. Et puis j'ai lancé Arceus, qui m'a fait redécouvrir le plaisir de capturer des créatures mignonnes qui n'ont absolument rien demandé.

Total War : Warhammer 3 - On s'est fendu Nurgle

Il y a des jours où je me demande à quoi sert mon métier. Après tout, avez-vous VRAIMENT besoin de lire un test pour savoir si vous devez acheter Total War : Warhammer 3 ? Avez-vous VRAIMENT besoin de mes lumières pour découvrir ses nouveautés qui, de toute façon, sont déjà décrites sur sa page Steam et ses trailers ? Est-ce qu'on ne pourrait pas arrêter cet article immédiatement, l'illustrer avec plein d'images, mettre « Je suis content / 10 » et en rester là ? Nan parce que bon, je crève d'envie d'y rejouer et vous me faites perdre mon temps, là.

GTFO - Horreur, ô désespoir

Vous savez, cela fait un petit moment que je surveille le retour des jeux à la Left 4 Dead. Mais à chaque ouverture d'une page sur Steam ou l'Epic Games Store, qu'il s'agisse d'Aliens : Fireteam Elite, Back 4 Blood et autres, le même refrain se fait entendre : « De la merde. De la merde. De la merde, de la merde. » Puis j'ai ouvert la page de GTFO en m'exclamant : « Ah, oooh ! Ça oui, c'est du bon travail ! »

Jurassic World Evolution 2 - C’pas fossile tous les jours

Superbe galerie de dinosaures mais médiocre jeu de gestion, le premier Jurassic World Evolution avait été mal reçu par la critique (il a pris 5/10 chez nous). Trois ans après, sa suite tente de redorer le blason et évoque ce dialogue entre John Hammond et Ian Malcolm au début du second film Jurassic Park :
« Ne vous inquiétez pas, je ne refais pas les mêmes erreurs.
- Non, vous en faites de nouvelles. »