25 résultats pour "vr go"

Dragon Ball Z : Kakarot - Le regard tourné vers Namek

Dragon Ball n'est plus un manga depuis longtemps. C'est devenu une religion dont les exégètes examinent les textes, décortiquent les messages et analysent, sans jamais se lasser, la technique irréprochable de l'auteur. D'ailleurs, comme la Bible, l’œuvre de Toriyama ne fascine pas tant par sa perfection que, à l'inverse, par son incohérence qui permet à toutes les chapelles de se foutre sur la gueule pour déterminer qui, de Broly, de Son Goku, de Gogeta, de Jésus-Christ ou de Moïse, est le plus fort. Alors qu'en fin de compte, tout le monde le sait, mais feint de l'ignorer : le plus fort, c'est Batman.

What the Golf? - Bienvenue aux clubs

What the Golf? est censé être un jeu de golf pour les gens qui détestent le golf. Ce n’est pas tout à fait vrai. À bien des égards, What the Golf? est un jeu de golf très accessible qui peut plaire à tout le monde, y compris ceux qui adorent le golf. Vous n’y croiserez certes pas de bourgeois endimanchés venus tromper l’ennui, mais vous y trouverez des greens parfaitement entretenus, des drapeaux, des clubs et des voiturettes – ainsi que tout ce qui fait un bon jeu de golf.Note : 1

Note 1 : Le but de ce test est de battre le record d’utilisation du mot « golf » dans un seul et même article. Golf golf golf golf golf golf golf.

Here Be Dragons - Nessie c'était vrai...

La mer, désolé d'être aussi franc, mais c'est quand même un gros bordel. Déjà, contrairement à la terre qui a tendance à rester là où elle est tant qu'elle ne croise pas la route d'une pelleteuse, la mer est toute liquide, va n'importe où et bouge dans tous les sens en sentant la marée. Et il faut voir ce qui vit dedans. Sur terre, grosso modo, ça marche à quatre pattes, ça rampe ou ça vole. Dans la mer, pfoulalala, tout un tas de formes bizarres toutes molles, et plus on descend plus c'est pire. Pas étonnant que tous les grands malades, comme Lovecraft, Hemingway, Melville et les Bretons s'y soient intéressés. Et pas étonnant qu'un jeu aussi touffu que Here Be Dragons en ait fait son sujet.

Google Earth VR - De là-haut je vois ma maison

Dungeons and Dragons: Dark Alliance - Donjons et bastons

La vie est pleine de hasards rigolos. Tenez, ce matin sur Twitter quelqu'un se demandait à quoi devrait ressembler une véritable adaptation cinématographique de Donjons & Dragons : il faudrait qu'elle soit centrée sur un groupe et pas sur un héros, qu'elle décrive son évolution sur plusieurs décennies... Et là paf, deux heures plus tard, je tombe sur des gens qui cherchent à adapter D&D en action-RPG.

Gorogoa - Magie noire et image blanche

Qu'est-ce que l'esprit de Noël ? Avant cette année, j'imaginais que c'était se montrer un peu sympa envers son prochain. Faire un effort pour faire plaisir. Mais en 2017, j'ai touché du doigt l'essence de l'esprit de Noël. L'esprit de Noël, c'est Netsabes qui, après six années d'attente transi d'amour et d'espoir, à regarder des vidéos de présentation, à jouer à des prototypes et des démos, me laisse tester Gorogoa dans les pages de ce magazine. Netsabes, tu m'as transformée en océan de gratitude. Merci.

Le jeu est très bien adapté à la faible résolution des casques VR, avec un cockpit lisible et des ennemis signalés grâce à un système d'étiquette semblable à celui de DCS.
VTOL VR - Enfin une raison de casquer

Je n'ai utilisé le terme « révolutionnaire » qu'une seule fois dans ma vie. Ce fut le jour où j'ai découvert qu'il fallait laisser tomber une feuille de papier toilette au fond des WC pour éviter les éclaboussures en faisant la grosse commission. Avec VTOL VR, je me sens obligé de l'employer à nouveau. Pour les fans de simulateur de vol, cet étonnant jeu indé, développé en solo par un Américain inconnu, est bel et bien une petite révolution.

Les petites saloperies qui bondissent au visage sont particulièrement terrifiantes en VR.
Half-Life : Alyx - La VR au pays des merveilles

C'est donc sur les épaules d'Alyx, introduite aux joueurs dans Half-Life 2, que reposent tous les espoirs de Valve en matière de réalité virtuelle. Bien avant que le moindre journaliste n'ait pu poser les mains dessus, le nouveau « jeu Half-Life » a été annoncé comme la fameuse killer app destinée à faire exploser la réalité virtuelle. Alors décortiquons la bête, en gardant la tête froide – même si c'est compliqué de ne pas suer comme un goret sous un casque VR.

Gob'Z'Heroes - On ne va pas gober ça

Né sur Kickstarter, Gob'Z'Heroes est un jeu qui permet de simuler des bagarres de gobelins. Mais attention, pas n'importe quels gobelins puisque ces derniers sont tous déguisés afin de ressembler à des icônes plus ou moins vagues de la culture pop. Mais Gob'Z'Heroes est surtout l'histoire d'un beau gâchis.

Bloodstained : Ritual of the Night - Vingt fois sur le métier, il remet son ouvrage

Il y a des auteurs comme Stanley Kubrick ou Victor Hugo qui, dès qu’ils viennent au bout d’une œuvre, tournent la page et passent à autre chose, un autre genre, un autre style, une autre histoire à raconter. D’autres créateurs, comme Claude Monet ou Koji Igarashi, recommencent sans cesse le même travail, réécrivent la même chanson, peignent le même nénuphar, réalisent le même film ou produisent le même jeu, captifs d’une obsession qui les occupe toute une vie.

Untitled Goose Game - Force doit rester à l’oie

Et voilà, maintenant j’ai peur. Peur de dire ce que je pense vraiment du jeu de l’oie sans titre, alors que la gueule de l’animal s'étale partout sur Internet dans des détournements de Shining, de Jurassic Park, d’Alien et que sais-je. Peur de dire que oui, le jeu est sympa, et drôle aussi, mais peut-être un peu moins drôle que tous les détournements auxquels il a donné lieu.

Hand of the Gods - Un bon coup de pied à confesse

En février, dans le numéro 356 de Canard PC, noble magazine s'il en est, j'écrivais à propos d'un jeu qui s'appelait alors Smite Tactics : « On peut parfaitement l'envoyer balader. » Mais aussi : « Un peu d'optimisme : tout peut encore changer. » Eh bien, tout, peut-être pas, mais ça a quand même pas mal changé.

Fight of Gods - Jésus multiplie encore les pains

En ces temps sombres et tourmentés, où nos députés s'offusquent de la disparition d’une croix orthodoxe sur un emballage de yaourts, il semble de plus en plus difficile de s’amuser de la religion. Mais personne n’a dit qu’on ne pouvait pas s’amuser AVEC la religion, comme le prouve Digital Crafter avec Fight of Gods.

Dragon Ball FighterZ - Tout beigne

Comme celle de tous les anciens jeunes qui ont connu le temps béni du Club Dorothée, mon enfance a été bercée par Dragon Ball Z. Les cartes à collectionner, les épisodes du samedi, les excellents jeux sur Megadrive et Super Nintendo... Pourtant, j'ai beau avoir été un doux dingue de Dragon Ball, les jeux de baston n'ont jamais occupé une grande place dans ma ludothèque.

Dragon of Legends - Ça leur fera du Thor

J'aurai dû me douter qu'un truc n'allait pas, après avoir lu sur la page Steam de Dragon of Legends que le jeu « restera en accès anticipé jusqu'à ce qu'il soit terminé ». Et encore plus après avoir vu sur son deuxième Kickstarter – le premier ayant foiré – que les développeurs « espèrent » obtenir des aides du gouvernement canadien, pour coller une rallonge aux 13 000 euros qu'ils ont déjà reçus. Toujours est-il que j'ai sauté dans ce jeu à pieds joints, sans savoir que j'entamais une lente descente aux enfers.

Dragon Ball FighterZ - Simple et efficace

Ça y est, on l'a. Après 25 années d'attente, Arc System nous propose enfin le digne successeur des jeux de baston Dragon Ball Z qui firent jadis la gloire de la Super Nintendo et de la Megadrive. LA Légende SAIENNote : 1. Ultime Menace. L'Appel du Destin. Autant de titres qui, en dépit de toutes leurs qualités, sont aujourd'hui largués par ce jeu qui met la barre très haut... non sans commettre hélas quelques grosses bourdes.

Note 1 : Oui, on ne savait ni écrire des titres ni orthographier le mot « Saiyan » à cette époque.

Deathtrap Dungeon : The interactive video adventure - Ian Livingston, je présume

Parmi tous les grands alchimistes de l'histoire, Ian Livingstone est probablement le seul à avoir réussi à transformer le plomb en or, en vendant des figurines hors de prix à des tas de petits Kahn Lusth en devenir, à travers sa société Games Workshop. Mais Ian Livingstone, non content d'avoir trouvé la pierre philosophale, a également su construire un système redoutable en étant l'auteur de nombreux « Livres dont vous êtes le héros », dont la lecture, fatalement, amenait les gosses vers les figurines, puis le jeu de rôle, puis le satanisme.

Agony - Impact avec le diable

Un jeudi, sur la messagerie interne de la rédaction, quelques jours avant qu’on ne reçoive la version test d’Agony.

Kahn : Vous avez vu ? L’embargo d’Agony est repoussé au 29 mai, après la sortie du jeu. :’)
Agar : NOTRE AVIS : 5/10
Trop soucieux de proposer une direction artistique originale, Agony a oublié l’essentiel : être un jeu. Son gameplay banal et peu inspiré, alourdi par quelques problèmes techniques, le réduit au rang de simple curiosité pour amateurs de macabre et de Giger. (Tu peux copier-coller dans ton test, c’est cadeau.)


Vous savez, ce que j’aime par-dessus tout chez ce mec, c’est son optimisme.

Days Gone - La horde aux trousses

Au commencement de Days Gone, il y avait une promesse : dans le monde, il n’existe qu’une seule proie, et c’est vous. Par le passé, je me suis souvent posé des questions sur la cruauté dont j’aime faire preuve dans des mondes ouverts tels que ceux des GTA, où foncer sur des passants me donne parfois l’impression de faire des croche-pattes à des biches éclopées. Dans Days Gone, l’heure n’est pas à l’examen de conscience : tout le monde veut effectivement me faire la peau, et rien n’est plus grisant que d’enfoncer l'avant de ma bécane contre la tête des mutants, des maraudeurs et des loups qui ont juré ma perte.

Curse of the Dead Gods - À la recherche du temple perdu

Lorsque mon aventurier moustachu est arrivé devant les portes du temple maudit où il allait passer l’essentiel de son temps à se faire tabasser, il était prêt à affronter tous les monstres qui se dresseraient sur son chemin pour satisfaire sa quête de richesse et de vie éternelle. Après onze premières tentatives et autant d’échecs cuisants, il s'est dit que ce n’était peut-être pas si mal d’être pauvre et mortel, finalement.

Speaking Simulator - Robot pour être vrai

Tout le monde y est allé de son tir à canon scié sur la mode des battle royale, mais ces dernières années, le vrai fléau, c’était les simulateurs. Ils se ressemblent tous : ils font semblant d’être très sérieux pendant quatre secondes, puis ils éclatent d’un énorme rire forcé en hurlant « mais non !!!! C’était de l’humour !!! Ha ha, on rigole hein ? Hein que tu ne vas pas demander le remboursement sur Steam ? Hein ? ». Jusqu’à hier, je vous aurais dit de cramer tout ça façon Lubrizol. Et puis j’ai joué à Speaking Simulator, qui est aux simulateurs habituels ce que The Office est à Caméra Café.

Le jeu peut se faire entièrement en 2D, et c'est une expérience totalement différente.
Dragon Quest XI S : Les combattants de la destinée – édition ultime - Director's Cut

Pourquoi ne pas avoir parlé plus tôt de Dragon Quest XI S : Les combattants de la destinée – édition ultime ? Oh, c'est tout simple : c'est parce que Dragon Quest XI S : Les combattants de la destinée – édition ultime n'intéresse pas grand monde à la rédaction de Canard PC. En voyant la jaquette, presque tous les rédacteurs ont détourné les yeux, sauf votre serviteur, bien entendu, qui s'est vite rendu compte que rien qu'en écrivant plusieurs fois le nom du jeu, avec Dragon Quest XI : Les combattants de la destinée – édition ultime, il allait bien pouvoir gratter quelques signes sans que personne ne s'en rende compte.

Grille du numéro 371
La grille de Maîtresse Cunégonde* Cul

Retrouvez en kiosque le nouveau livre de Maîtresse Paule Cul : Ta tête est malade ? Parle à Maîtresse Cunégonde* Cul ! (ou l'inverse) - 20,99 euromillions (aux éditions DTC).
* Le prénom a été changé.

Dragon Age : Le jeu de rôle - On en voit de toutes les douleurs

Quatre loups viennent de sortir d'un buisson et le mage du groupe, pourtant un grand et solide Qunari, est déjà en train d'agoniser par terre. Le guerrier et le voleur du groupe, paniqués, ne comprennent pas ce qui est en train de se passer. « Ce ne sont que des loups ! » Eh oui les gars, ce ne sont peut-être que des loups mais ici, vous êtes dans Dragon Age, le jeu qui transforme les gueux en héros... à condition qu'ils survivent.

Seven : The Days Long Gone - Assassin's Crade

Tout commença par un choc. Comment qualifier autrement la découverte de Seven : The Days Long Gone ? Quand un studio admet avoir plongé Assassin's Creed, Splinter Cell, Thief et Deus Ex dans une grande marmite et que le résultat prend vie au sein de superbes décors en vue isométrique, l'état de choc est la seule réponse possible.