Les premières parties de Beasts of Balance demandent un minimum de préparation : il faut faire de la place sur la table, ouvrir la boîte, en sortir un gros socle blanc puis une demi-douzaine de figurines d'animaux et tout une série d'autres petites pièces aux formes étranges et à l'utilité encore mystérieuse. Ensuite, il faut mettre des piles dans le socle et télécharger une application (du même nom que le jeu) sur son téléphone portable ou sa tablette (iOS et Android), puis synchroniser le socle avec l'app. Et une fois tout cela fait, il faut encore découvrir les règles du jeu qui ne consistent pas à simplement empiler les figurines les unes sur les autres sur le socle jusqu'à ce que tout s'effondre dans un effroyable boucan. Non, dans Beasts of Balance, chaque animal posé sur le support apparaît dans le monde du jeu sur l'écran de l'app, et chaque bestiole vaut un nombre défini de points. Posez-en une d'une valeur supérieure aux autres, et la bête précédente, qui fatalement se sent lésée, perdra encore des points. Que faire alors ? Eh bien, en utilisant les formes bizarres, vous pouvez tenter de nourrir votre animal, mais encore faut-il réussir à placer la figurine en équilibre. Ou bien, en utilisant une barre ou une croix, vous pouvez créer des hybrides, transformer un animal terrestre en animal marin, ou carrément fusionner deux bestioles. Et ainsi, pièce après pièce, on remplit le monde de l'app avec des créatures absurdes, ni tout à fait horribles ni tout à fait mignonnes, des aigles-baleines, des ours-poulpes, des toucans-baleines...