Qu’est-ce qui constitue l’essence d’un genre de jeu ? À la rédaction, nous avons cessé depuis belle lurette de parler de « jeux de combats », de « 4X » ou de « simulations ouïghoures de véhicules amphibies dont le manuel n'a pas été traduit ». Au lieu de cela, nous utilisons de bien plus pragmatiques catégories : pipocore, moquettecore ou ackboocore, en hommage aux journalistes qui s'en sont fait une spécialité. Parce qu’avec les années, les affinités respectives de chaque rédacteur se sont adaptées les unes aux autres afin de dessiner une cartographie des plaisirs vidéoludiques.