Inscrivez-vous gratuitement

Faites-vous offrir des articles par vos amis abonnés ! Pas d'amis ? Chouinez auprès des abonnés pour obtenir gratuitement accès aux articles !

Image abonnement par défaut

Abonnez-vous

Accédez au contenu premium, offrez des articles à vos amis, votez pour rendre gratuits certains articles et plein d'autres choses.

Derniers articles Jeu de plateau

Ankh : Les Dieux d’Égypte - Tema la taille du Râ

Selon vous, quel est le plus mauvais film de la trilogie Cornetto et pourquoi est-ce Le Dernier Pub avant la fin du monde ? Mais surtout, le fait d'être lanterne rouge dans ce classement rend-il le film mauvais pour autant ? Comme quoi, j'ai parfois du bol de me retaper certaines sagas avant d'écrire un article.

Suspects : Claire Harper, éternelle enquêtrice - La Dernière Tentation du Christie

Wimereux, près de Calais, un samedi soir. Un entrepôt est allumé. Malgré la pluie et l’heure tardive, une armée de mains s’affaire, s’affole, et colle des étiquettes. Le ballet est millimétré. Pas de temps à perdre, douze mille boîtes attendent. Synchronisé comme le reste, un mantra sort de toutes les bouches : « Mais quel énorme connard ce Perco ! »

First Empires - Expansion de famille

Plus qu’un jeu accessible, First Empires semble l’antithèse du jeu pour habitués exigeants. Il faut y jouer « mal », vite, ne pas trop réfléchir, ne pas tenir une stratégie immuable. Pourtant, rien n’est bâclé ou raté, au contraire. Simplement, c’est un choix radical de style. First Empires n’est pas « simpliste », il est « anti-experts chiants ».

Le pire des jeux de rôle - Fumble Bundle

« Il n’y a pas de mauvais jeux de rôle, il n’y a que de mauvais maîtres de jeu », disait l’ancien pape Benoît XVI après avoir dirigé une campagne ratée d’In Nomine Satanis, l’un de ses loisirs méconnus. Certains manuels mériteraient pourtant d’être enfermés à jamais dans les archives du Vatican, juste à côté du seul exemplaire connu de « Bricoler sans clous avec Jésus ».

Tournoi de Camelot - L’écume des joutes

Les jeux de plis, ce n’est pas trop mon truc. J’ai des souvenirs émus de parties de cartes en famille, sous le auvent de la caravane des vacances, en attendant que l’orage passe, mais ça s’arrête là. Alors, en découvrant Tournoi de Camelot à la rédaction, un jeu que nous n’avions même pas demandé, j’ai tiqué. J’avais tellement tort.

Le Trésor de Davy Jones - Ça chauffe en haute mer

C’est dans un vieux rade sur le port qu’un soiffard vous raconte la légende du fabuleux Trésor de Davy Jones (pas celui avec les tentacules). Celui-ci se trouverait sur le bâtiment Le Châtiment du Skélit, dont il vous vend l’emplacement contre de quoi remplir sa chopine. Votre petite équipe de malandrins prend ainsi la mer en quête de pierreries et de doublons d’or… sans savoir que ce qui les attend.

Test jeu de plateau

World of Warcraft : Wrath of the Lich King - A Pandemic System Board Game - T'as les goules, t'as les glandes...

Issu du système de Pandemic, World of Warcraft : Wrath of the Lich King - A Pandemic System Board Game* reprend peu ou prou les mêmes mécaniques avec de petites modifications, destinées à lui donner une sorte de couleur locale. Ici, le méchant virus est donc remplacé par le Roi Liche et son armée de Goules, avec à la clé une simple mission : attraper le grand vilain et lui faire sortir les tritripes par la boubouche avant qu'il n'atteigne son objectif.

* Que nous appellerons « WoW », pour éviter l'apparition d'un acronyme du neuvième cercle des enfers.

Terraforming Mars : Expédition Arès - Bas les Musk !

Soyons francs : j’ai beaucoup hésité à conseiller ce jeu. J’y joue avec grand plaisir, mais, chaque fois que quelqu’un pointe un des nombreux défauts de cette version, je ne peux que hocher la tête en grommelant « mmmouais, c’est vrai, t’as pas tort, mais quand même ». Oui, c’est l’argument « mais-heu ! » et il est nul.

Dune : Imperium - Pris dans l’étau d’un attrait idéalisé ?

Résumons. On a une boîte basée sur une grosse licence iconique qui fait perdre la tête aux fans au moindre produit dérivé. Hmm. Dans un bel élan marketing, elle sort la même année qu’une adaptation ciné, attendue depuis des lustres, et pousse le vice jusqu’à être illustrée d’images du film. Hmmhmm. Et c’est un deckbuilding, un genre hyper facile à adapter juste en titrant des cartes avec les persos qui vont bien, sans se préoccuper d’inventivité mécanique. Hmm ?

Dossier jeu de plateau

Le Festival des jeux de Cannes 2022 - Go et mille autres

« À Cannes, il y a deux événements : le Festival de Cannes, et le truc sur le cinéma. » C'est une blague de joueur, mais, avec 3,5 millions d’euros de retombées économiques (puisqu’il faut loger et nourrir les hordes assoiffées de jeux), le Festival international des jeux de Cannes est un rendez-vous annuel qu'il convient de prendre au sérieux.

Interview : Bruno Faidutti - « J’essaie de créer des choses qu’on ne puisse pas faire avec un ordinateur »

Du haut de ses soixante ans et de ses quarante années de carrière, Bruno Faidutti est l’une des figures tutélaires du jeu de plateau en France. Il en a conçu une centaine en tout, même s’il est surtout connu du grand public grâce à Citadelles, incontournable avec ses deux millions d’exemplaires vendus et ses traductions en près de quarante langues. J’ai rencontré ce créateur prolifique et chaleureux dans son appartement, sous le toit d’un immeuble parisien dont les murs sont couverts jusqu’au plafond de boîtes de jeux.

Le Destin de « Destins » - La Roue de la Fortune

Ahhh, Destins. Qui n’a pas connu le jeu de société de MB ? On roule sur la route de la vie et ses étapes. Boulot, mariage, enfants, retraite et argent… ah oui, surtout de l’argent, le plus possible. Pourtant, le jeu trouve son origine dans une première version du fondateur de l’entreprise qui aurait franchement pu s’appeler « La vie est une chienne, les vertueux peuvent bien finir, mais, globalement, c’est chaud ». OK, je reconnais que ça aurait fait un peu long sur la boîte.