Dossier jeu vidéo

Les jeux historiques face aux embûches - « On marche souvent sur des oeufs »

Les développeurs de jeux historiques mènent une vie mouvementée, entre recherches rigoureuses, polémiques inattendues et tabous culturels mystérieux. Plusieurs studios et éditeurs nous racontent les coulisses de la création de ces jeux complexes et particuliers, qui essaient de faire vivre d’autres univers que le médiéval-fantastique et la science-fiction.

Comment LucasArts a inventé le point & click - De la formule au formatage

À quoi pensez-vous lorsqu'on vous dit « point & click LucasArts » ? À leur traditionnelle palette de verbes en bas d'écran dans laquelle choisir une action ? À des histoires légères pleines de gags absurdes ? À leurs graphismes cartoon ? En une poignée de jeux, la « LucasArts touch » a posé les jalons de ce que devait être un jeu d'aventure, pour le meilleur et pour le pire.

Return to Monkey Island : Dave Grossman nous répond - « Tous les jeux Monkey Island sont canon dans notre esprit »

Vous ne connaissez peut-être pas Dave et pourtant, c'est un développeur qui a beaucoup d'histoires à raconter. Collaborateur de Ron Gilbert depuis le premier Monkey Island, crédité chez Telltale Games pour les saisons 1 et 2 de Sam et Max, co-développeur du moteur SCUMM... Un puits d'expérience à qui nous avons pu poser quelques questions.

Le jeu vidéo, complètement malade - Prenez le viral à la corde

Dans les jeux vidéo, la plupart des victimes relèvent plus de la traumato que du département de médecine tropicale – il faut dire que la mitrailleuse lourde est plus rapide d'action que le bacille moyen pour nettoyer un niveau. Mais n'allez pas croire pour autant que le sujet de la maladie n'a jamais intéressé les créateurs de jeu. Bien avant A Plague Tale, que ce soit comme métaphore ou comme élément de gameplay, elle a été un thème récurrent.

A Plague Tale : Requiem – Interview - Rencontre avec Sébastien Renard

Loin d'être rassasiés, nous avons envoyé un petit mail à Sébastien Renard, afin de lui poser quelques questions sur A Plague Tale : Requiem.

Zik Zag Tuto #1 : avoir sa propre musique de jeu vidéo avant 50 ans, c'est possible - Voire après, même quand on est super bon au pipeau.

Vous avez besoin d'une ou plusieurs musiques pour accompagner votre prochain jeu indé traitant de poneys dépressifs samouraïs, voire habiller acoustiquement votre chaîne Twitch portant sur les archéogastéropodes ? Oui, mais voilà (terrible constat), votre expérience en matière musicale s’approche plus de Frère Jacques au pipeau que du stade de France. Et SI je te disais RÉMI qu’il existe DOrénavant des SOLutions FAciles et accessibles à tous, même à LA pire des tanches ? Sans vouloir te vexer bien sûr.

The games that weren't - Le livre des morts

« Tout jeu terminé est un miracle », dit l'adage, dont toute personne qui a un jour installé Unity pour tenter de réaliser ce projet qui lui trottait en tête depuis des mois a pu constater la part de vérité. C'est ainsi : entre jeux indés jamais achevés et AAA interrompus, parfois après des années de développement, parce que l'éditeur a changé d'avis, l'histoire du jeu vidéo n'est qu'un vaste cimetière.

Une soirée sur des jeux vidéo pornos - Après la théorie, la pratique

Journaliste, pour moi, ce n’est pas un métier : c’est un devoir. Le devoir de répandre la connaissance, le devoir de chercher la vérité, le devoir d'amener chaque jour davantage notre monde vers la lumière, la justice, l’harmonie. C’est pourquoi je vais vous raconter en détail comment je me suis tripoté ce soir.

Les jeux pornos amateurs - J'ai le Itch.io qui me démange

Si les simulateurs de sexe gonzo pleins de modèles 3D à gros seins et les dating sim hentai représentent une part importante des jeux pornographiques, ils ne sont que le baobab qui cache une vaste forêt de jeux amateurs. Charlotte Courtois, doctorante à l'Université de Montréal dont la thèse porte sur l'histoire des jeux vidéo pornographiques sur Commodore64 et ZX Spectrum, a accepté de m'en parler.

Mais pourquoi jouent-ils à des jeux pornos ? - Pas si pervers pépères

Le jeu porno, c'est de l'argent, des gadgets en plastique, des studios de développement, bref, tout un marché. Mais ce sont aussi des joueurs, sans qui rien du reste n'existerait, que j'ai eu envie de rencontrer pour leur poser une question toute bête, mais essentielle : mais au juste, pourquoi est-ce que vous jouez à des jeux pornos ?

Vous pouvez lire aussi

Wreckreation - Un tremplin d'émotions

Nan mais vous savez, quand on est journaliste de jeu vidéo, on est vite blasé. À force de tester des dizaines de jeux, on a forcément tout vu. Prenez Wreckreation par exemple. C'est bien mignon de vouloir refaire Burnout Paradise, mais on y a déjà jo... Attendez, c'est un tremplin qui vient d’apparaître là ?

Infection Free Zone - L'apocalypse, c'est toujours plus sympa chez soi

Montargis. Le Futur. J'ai rejoint quelques survivants cachés dans les ruines de la mairie. Des hordes de zombies patrouillent rue Chatouillat. Mais nous sommes affamés. Pour trouver de la nourriture, Patrick propose d'aller fouiller le supermarché « Halle 2000 », rue Van Linden.

City Bus Manager - Je monte, je valide

Les vétérans de la simulation aérienne connaissent bien Aerosoft qui, depuis les années 1990, fait son beurre en vendant des avions et des aéroports pour Flight Simulator et X-Plane. Cette échoppe située en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (première fois de ma vie que j'écris le nom de cette région allemande) entretient aussi une petite activité d'éditeur de jeux vidéo plus classiques.

Les Mondes d'Aria - Rôles et jeunesse

Je déteste les jeux qui font du fan service, surtout lorsque celui-ci repose sur une youtuberie ou twitcherie en vogue. Alors quand un développeur des Mondes d'Aria me propose de passer à la rédac pour me montrer sa production basée sur Game of Rôles, je lui dis oui et je planque ma tronçonneuse dans un coin de la pièce, prête à démarrer.

Big Ambitions - L'entrepreneur, ce héros moderne

Moi, vous savez, j'en ai bavé pour arriver là où j'en suis. Quand j'ai débarqué à Montargis, j'avais trois euros cinquante en poche. J'ai bossé comme un chien 28 heures par jour pour arriver au sommet.