Ils sont forts, quand même, ces Japonais. Visiblement vexés qu'on n'ait jamais parlé du manga Attack on Titan, voici qu'ils ont furtivement missionné le studio Iron Galaxy (Divekick, Killer Instinct saison 3) pour en pondre une copie carbone. En tout cas j'espère que c'est ce qui s'est passé, sans quoi l'entreprise américaine va bientôt recevoir une visite des avocats de l'éditeur japonais d'AoT. Vous mettant dans la peau d'un vaillant guerrier bien décidé à défoncer des ogres géants dans un petit village tribal, Extinction propose de l'action nerveuse, apparemment scindée en deux phases distinctes : une partie beat-them-all où l'on tabasse des minions démoniaques en utilisant un panel de déplacements, coups et esquives variés ; et l'attaque des colosses, où l'on jouera du grappin et de l'épée pour casser leur armure et les démembrer avant de les achever. Avec une direction artistique colorée, des animations félines et un héros qui meurt en un coup, Extinction arriverait presque à faire oublier son aspect technique daté, digne d'un projet étudiant de fin d'année. En attendant de voir si les géants seront assez variés pour renouveler l'intérêt des combats, le titre d'Iron Galaxy s'est confortablement installé sur nos radars et on est pressé de poser nos mains dessus.