Qu’on se le dise, le sache et se le partage : je suis un homme faible. Il ne faut généralement pas grand-chose pour que mon petit cœur batte la chamade et à peine plus pour que je m’enflamme spontanément à l’approche de quelque chose qui me plaît. Autant vous dire que je me suis à peu près transformé en supernova le jour où j’ai découvert le travail de Woonyoung Jung. Passé par une école d’animation coréenne et un cursus de design en Californie, notre jeune héros du jour bosse chez Dreamworks. Je pourrais m’étendre sur son boulot dans des productions aussi énormes que How to train your dragon 2 ou Rise of the Guardians mais il y a beaucoup plus intéressant à piocher du côté de ses travaux personnels. Car voyez-vous, Woonyoung Jung rêve d’un monde meilleur. Un monde où, dans un entrelacs de couleurs pastel choisies avec le plus grand des soins, sorcières et dinosaures cohabiteraient en harmonie. Ses deux plus grosses séries d’illustrations sont en effet « Modern Witches », où l’on trouve des sorcières en plein road-trip ou en train de promener leurs chiens à Central Park, et la fantastique « DinoSports », où l'on peut voir jeunes femmes et dinosaures rivaliser sur des pistes d’athlétisme ou des terrains de golf et de football. Vu l’incroyable finesse de son travail, que ce soit dans les couleurs, les poses ou les mouvements, Woonyoung Jung est en passe de devenir un de mes artistes préférés, rien que ça.