28 résultats pour "mystere et boule dans lestomac"

Code 7 - Viral de plaisir

Vous voici au XXIIe siècle. Sur Terre, la guerre fait rage et l'humanité, qui commence doucement à remarquer que la température monte, décide d'aller coloniser l'espace. Alors on envoie quelques humains (chercheurs, militaires, cuisiniers, il faut de tout pour refaire un monde) sur Mars et dans diverses stations spatiales, on y ajoute des robots et on regarde comment ça se passe. Ça se passe mal.

Kentucky Route Zero - Rural d'agonie

Toute une épopée du jeu indé s’achève ici. Neuf ans après une campagne Kickstarter minimaliste, la saga Kentucky Route Zero se termine enfin grâce à la sortie de son épisode final, l'acte V. L'occasion de tester l’intégralité de cette aventure envoûtante et de faire semblant d'y avoir compris quelque chose, histoire de ne pas passer pour un gigantesque tocard et de vous donner quelques clés pour briller au prochain repas de famille.

Divinity : Original Sin 2 - Liberté, létalité, jets de dés

Ma semaine s'annonçait calme, mais ça, c'était avant qu'une poule m'engueule pour avoir volé ses œufs et qu'une nécromancienne m'agresse pour une histoire trouble d'horticulture occulte. C'était avant que je supplie un navire caractériel de bien vouloir avancer, avant que je demande à un squelette trop volubile de faire le mort, avant que je cambriole un manoir-forteresse. C'était avant que je joue à Divinity : Original Sin 2.

Zodiac Legion - Votre horoscope de 2022

Pour leur premier jeu, la plupart des indés se lancent dans un projet modeste. Le studio Draconis, lui, s’est attaqué à un XCOM médiéval-fantastique dopé aux Chevaliers du Zodiaque. En plus, j’y ai joué et ça va être super. C’est comme si les développeurs n’avaient même pas lu la première phrase de cette intro...

AI : The Somnium Files - Le retour de l'Agatha christique

Je ne sais pas ce qui m'a pris, un soir de 2009, quand j'ai lancé pour la première fois 999 : Nine Hours, Nine Persons, Nine Doors. Ce qu'il faut retenir, c'est que depuis, je suis comme un Saint-Paul sur les routes du jeu vidéo : je proclame la bonne nouvelle à qui veut l'entendre, je crie que le messie est arrivé et je témoignerai jusqu'à ma mort s'il le faut, quitte à prêcher dans le désert.

Spelunky 2 - Spéléo-maso

La première fois que j’ai joué à Spelunky 2, je suis morte au bout de vingt-huit secondes, empalée par une flèche. La deuxième fois, après une minute, mordue par un serpent. La troisième, tuée par un fantôme que j’ai malencontreusement libéré d’une jarre. La quatrième, je suis simplement tombée d’une plateforme trop haute. J’allais me décourager, puis j’ai vu mon journal s’afficher. Sur la page de gauche, il y avait écrit « Je ne suis jamais arrivée aussi loin ! » – et j’ai tout de suite eu envie de prendre en compte mes erreurs passées et de persévérer.

Et pour quelques dollars virtuels de plus - Une brève histoire du « gold farming » (et de ce qu’il en reste)

Dans les années 2000, alors que les MMORPG commençaient à se populariser à travers le monde, la pratique du gold farming – qui consiste à amasser des biens virtuels et à les revendre contre de l’argent réel – a connu un grand essor et a été largement documentée par les médias, mais elle reste encore auréolée de mystère. Aujourd’hui, on sait qu’il existe toujours des gold farmers qui passent des heures à abattre des sangliers virtuels, cueillir des plantes rares et accomplir toutes sortes de tâches laborieuses pour revendre le fruit de leur travail à des joueurs plus fortunés. Et ils ne semblent pas près de disparaître.

(Crédit photo : David F. Chapman  - https://www.autocratik.com)
Le cruel destin de Diana Jones - Encore un drame pour Lady Di

Voilà près de vingt ans que Diana Jones exerce une influence certaine sur le monde du jeu. Pourtant, personne ne l’a jamais rencontrée, ni même parlé avec elle. Oubliez le Spiel des Jahres ou l’As d’or ; dans l’univers des jeux de plateau et des jeux de rôle, si à cinquante ans vous n'avez pas remporté le prix Diana Jones, vous avez raté votre vie.

Stone Story - Un jeu qui a du caractère

Pendant que les grands éditeurs brûlent des fortunes pour obtenir des graphismes photoréalistes, certains studios optent pour une approche plus humble. Depuis près de cinq ans, Gabriel Santos cisèle, lettre après lettre, un jeu tout en ASCII d'une beauté surprenante, qui nous intrigue beaucoup chez Canard PC. Zieuter le projet avec incrédulité a fini par payer : le mois dernier, on a enfin réussi à poser nos pattes sur cet objet bizarre qui tente de repousser les limites du jeu de rôle en même temps que celles du tolérable pour les yeux.

Outer Wilds - Augmentation de solaire

Pas d'armes dans la démo que nous avons terminée, mais une lanterne pour s'éclairer. Et on était bien contents de l'avoir.
Call of Cthulhu - Poulpe Fiction

Depuis qu'un ami m'a écrit adorer Lovecraft et en particulier Call of Chutlu (sic), je ne peux pas m'empêcher de penser que le vieux H. P. est passé à côté d'une mine d'or : Chutlu, le petit poney mignon, dont l'appel est une charmante comptine qui résonne dans les plaines verdoyantes. Les chaînes de télé pour enfants se seraient arraché le concept à prix d'or. Alors que Call of Cthulhu là, excusez-moi mais ça ferait un dessin animé absolument nul pour la catégorie des 4 à 6 ans. Écrivains, réfléchissez deux minutes avant de nommer vos créations.

Dix ans de mariage, une chronique judiciaire de Julien Mucchielli, 200 pages.
Dix ans de mariage

The Darkside Detective - Les Pontes de la crypte

D'ici quelques semaines, c'en sera terminé de Twin Peaks : The Return. La série culte et occulte de David Lynch cessera d'animer les conversations de vos camarades de bars, de vos collègues de bureau et de vos potes d'entraînement. Pour certains, cela sera un soulagement : il n'ont jamais pu blairer ce réalisateur prétentieux et ses lumières qui clignotent, non mais sérieux, est-ce que je clignote moi ? Pour les autres, il faudra chercher un moyen de faire taire cette nostalgie lancinante qui pénètre leur cœur. Pour tous, il y a The Darkside Detective.

Les Escape games que nous avons testés - Je ne sais laquelle choisir…

Les Escape games que nous avons testés - Je ne sais laquelle choisir…

Visage - La fête à la maison

Ça fait déjà cinq ans que Hideo Kojima a quitté Konami et que le développement du jeu Silent Hill a été annulé. L’eau a depuis coulé sous les ponts, mais je suis toujours un peu triste lorsque je repense à P.T, la démo interactive qui en faisait la promotion. S’il n’en reste plus que quelques vidéos de gameplay, qui nous montrait cette maison lugubre devenue le théâtre d’un familicide, plusieurs titres ont eu pour ambition de consoler les joueurs endeuillés. Visage en fait partie, et c’est en criant intérieurement « VA TE FAIRE FOUTRE KONAMI » que je me suis jetée sur sa version anticipée.

Breathedge - À bout de souffle

« C’est Subnautica dans l’espace. Tu vas t’éclater pendant une vingtaine d’heures, il y a de la survie, de l’exploration, de la construction de base et tout. Par contre, il paraît que la version finale est décevante : les deux derniers chapitres sont juste un long couloir », m’a dit ackboo. Il avait presque raison, sauf sur le passage où je m’éclate pendant 20 heures.

Deathloop - Alors, si j'ai bien compris...

Alors, si j'ai bien compris, Deathloop est une sorte de... rogue-lite. Ah non, attendez, ils ont dit qu'il faut pas dire rogue-lite... C'est pas un rogue-lite, c'est plus une sorte de Dishonored avec des flingues, mais pas comme Dishonored, plus une sorte de Hitman avec des éléments de Zelda : Majora's Mask avec des boucles temporelles. Bon, ok. J'ai rien compris.

Les Sims 4
La caravane patche de septembre 2020 - Mises à jour notables et emplâtres sur jambes de bois
Telltale a intégré des mécaniques d'enquête dans A Wolf Among Us et ses Batman, mais il ne s'agit que d'une petite partie des jeux.
Enquête principale : les jeux vidéo - Des polars pour l’été

Voilà. Vous y êtes. Toute l’année, vous avez rêvé de ce moment, de cette belle maison avec terrasse en bord de mer que vous aviez réservée il y a dix mois en dilapidant en un clic six mois d’économies. Vous entendez les mouettes qui caquettent au-dessus de la plage et le bruit du ressac. Il fait chaud, trop chaud pour aller s’étendre au soleil mais juste assez pour vous verser un verre et profiter d’une sieste en chaise longue (il y a un hamac sous un auvent sur le toit, mais vous n’osez pas, vous avez toujours eu peur de vous péter la gueule dans ces machins, et même s’il n’y a personne à la ronde, ce n’est pas une raison pour risquer le destin et le ridicule). Vous y êtes, en vacances, et vous vous emmerdez sec. Alors vous faites ce que vos parents faisaient quand eux non plus n’osaient pas faire la sieste dans le hamac (car c’est une tradition séculaire, qui se transmet de génération en génération depuis la nuit des tempsNote : 1) : vous cherchez un polar.

Note 1 : Dont les origines, dit-on, remontent à il y a trois mille ans, quand Homère rencontrait un petit succès avec Rusé comme un cheval, incroyable histoire d’espionnage en temps de guerre.