Tom, Michael, Douglas, vos jeux et moi vivons une relation fusionnelle, pour certains depuis des années, pour d'autres (oui Tom, c'est du tien qu'il s'agit) depuis quelques jours à peine, mais tout reste intense comme au premier jour. Ah, ces combats tactiques en tour par tour ! Ces déplacements qui demandent des minutes de réflexion pour choisir la meilleure option, celle qui permet à la fois de détruire des ennemis, de prendre le moins de dégâts et de gagner un avantage futur ! La moindre erreur qui peut vous coûter la partie ! Combien de dizaines d'heures passées sur Hoplite et Imbroglio à combattre des hordes infinies de monstres ? Combien de milliers d'insectes écrasés dans Morphblade, pourtant sorti seulement début mars ? Vous le savez bien, sur le fond je n'ai rien à reprocher à vos jeux, leur design reste parfait ou presque (oui Tom, c'est aussi de toi qu'il s'agit, ton Morphblade reste peut-être un cran en dessous d'Imbroglio et de Hoplite, dont tu dis d'ailleurs toi-même qu'il s'inspire lourdement). Et pourtant, ça ne va pas, ça ne va plus. Parce que tous les trois, on ne va pas se mentir, il faut bien se l'avouer maintenant... écoutez, je sais, je sais bien que l'important c'est la beauté intérieure mais... comment dire ça ? Bon, voilà, vos jeux sont moches. Je sais bien, ce sont des choses qui ne se disent pas, mais il faut que nous ayons cette explication. Désolé mais c'est vrai.