364 Acheter
La version papier
Sortie en kiosque
le 22 juillet 2017
Numéro actuel
Par La Rédaction | le 9 juillet 2017

Canard PC 364 : Numéro double de l'été

Édito

Chaque année, les rédacteurs attendent le numéro d'été avec un mélange d'impatience et d'appréhension. D'impatience, parce qu'ils pourront enfin réaliser tous les cahiers idiots et autres idées bizarres accumulées pendant l'année. D'appréhension, parce que cela signifie qu'il faudra, avec la même équipe et dans les mêmes délais, écrire beaucoup plus de pages. Et si on n'avait pas assez d'idées pour remplir un numéro double ? On a beau se rassurer en disant que tout s'est toujours bien passé, impossible de ne pas avoir, au moment de la conférence de rédaction, la crainte que cette année, pour la première fois, ça se passe mal. Eh bien voilà, ça a fini par arriver. Vous voyez, on avait prévu, comme chaque été, d'ajouter au magazine un cahier de jeux et une surprise. Cette année, ça devait être le « Nécronomicon du Hardware », qu'on avait prévu de faire sur six pages. Enfin huit. Enfin, plutôt dix. Ça commençait mal. Puis Izual est venu chercher la bagarre en nous proposant un cahier sur les jeux battle royale. « Pour parler de l'histoire du genre et des principaux jeux, il va me falloir au moins une dizaine de pages. » Puis c'est Kalash qui s'y est mise, avec son idée de dossier sur les jeux vidéo inspirés de lieux réels. « C'est très bien ça, on pourrait ajouter des fiches avec des randonnées à faire dans ces jeux, pour partir en vacances virtuellement » a ajouté ackboo, sans égards pour le rédacteur en chef, qui transpirait devant un total de pages dépassant largement les trois chiffres. Puis Netsabes a proposé deux (2) mini-dossiers, Doc TB de Canard PC Hardware a débarqué avec un résumé de la bataille AMD-Intel, et voilà, le compte était bon, plus qu'à écrire. Du moins c'est ce qu'on croyait, jusqu'à ce que Pipomantis se hasarde à demander si « on n'a pas oublié quelque chose... Les tests, par exemple ? ». Panique générale. La mauvaise nouvelle, c'est qu'on n'est pas encore en vacances. La bonne, chers ami(e)s, c'est que vous ne manquerez pas de lecture dans ce numéro. Et bon été à vous !

A la Une

Dossier

Quand les développeurs voyagent...

... les joueurs aussi

Dans les pages qui vont suivre, vous allez découvrir une demi-douzaine d'itinéraires de rêve, au cœur des destinations les plus exotiques. Pour profiter de ces balades, urbaines ou bucoliques, vous n'aurez même pas à quitter votre domicile : tout se déroulera à l'intérieur d'un jeu vidéo. Mais comment les développeurs s'y prennent-ils pour créer ces paysages ? Comment se documentent-ils ? Et après ça, comment se débrouillent-ils pour transformer ces décors quotidiens en espaces ludiques ? Attention à la fermeture des portes, notre avion va décoller.

Sommaire du dossier :

I. Quand les développeurs voyagent...

II. Du terrain connu au terrain de jeu

III. Fiche de voyage : Grand Theft Auto V

IV. Fiche de voyage : Eurotruck Simulator 2 : vive la France !

V. Fiche de voyage : Watch Dogs 2

VI. Fiche de voyage : Hitman

VII. Fiche de voyage : Sleeping Dogs

VIII. Fiche de voyage : The Crew

test

Cryptark

Chœur de pirates

Cela fait des mois, des années peut-être, que je joue à Cryptark en accès anticipé et que je le garde jalousement près de mon petit cœur tout mou. Malheureusement, il est aujourd'hui terminé, disponible et mis en vente pour tous. Mon bébé s'envole et va se faire tripoter par plein de gens qui l'aimeront moins bien que moi. Quelle tristesse.

A venir

Pillars of Eternity 2 : Deadfire

Le bateau livre

Avec le premier Pillars of Eternity, le plan d'Obsidian était simple : reprendre tous les codes des vieux jeux de rôle afin d'émouvoir les joueurs nostalgiques et de ramasser leur oseille sans coup férir. Près d'un million de ventes plus tard, on peut considérer ce pari comme réussi. Le projet de Pillars of Eternity 2 : Deadfire s'annonce bien plus délicat : il ne s'agit plus de se borner à copier les RPG du début des années 2000. Créer une suite à un jeu vidéo, c'est devoir innover en restant fidèle, améliorer sans trahir, faire preuve d'originalité mais aussi de retenue : tout doit changer et tout doit rester pareil. C'est un numéro d'équilibriste. Pour Obsidian, qui récemment a perdu avec Armored Warfare son plus gros contrat, c'est aussi un numéro sans filet sur lequel le studio joue très gros.

Dossier

Quand les développeurs voyagent...

... les joueurs aussi

Dans les pages qui vont suivre, vous allez découvrir une demi-douzaine d'itinéraires de rêve, au cœur des destinations les plus exotiques. Pour profiter de ces balades, urbaines ou bucoliques, vous n'aurez même pas à quitter votre domicile : tout se déroulera à l'intérieur d'un jeu vidéo. Mais comment les développeurs s'y prennent-ils pour créer ces paysages ? Comment se documentent-ils ? Et après ça, comment se débrouillent-ils pour transformer ces décors quotidiens en espaces ludiques ? Attention à la fermeture des portes, notre avion va décoller.

Sommaire du dossier :

I. Quand les développeurs voyagent...

II. Du terrain connu au terrain de jeu

III. Fiche de voyage : Grand Theft Auto V

IV. Fiche de voyage : Eurotruck Simulator 2 : vive la France !

V. Fiche de voyage : Watch Dogs 2

VI. Fiche de voyage : Hitman

VII. Fiche de voyage : Sleeping Dogs

VIII. Fiche de voyage : The Crew

test

Cryptark

Chœur de pirates

Cela fait des mois, des années peut-être, que je joue à Cryptark en accès anticipé et que je le garde jalousement près de mon petit cœur tout mou. Malheureusement, il est aujourd'hui terminé, disponible et mis en vente pour tous. Mon bébé s'envole et va se faire tripoter par plein de gens qui l'aimeront moins bien que moi. Quelle tristesse.

A venir

Pillars of Eternity 2 : Deadfire

Le bateau livre

Avec le premier Pillars of Eternity, le plan d'Obsidian était simple : reprendre tous les codes des vieux jeux de rôle afin d'émouvoir les joueurs nostalgiques et de ramasser leur oseille sans coup férir. Près d'un million de ventes plus tard, on peut considérer ce pari comme réussi. Le projet de Pillars of Eternity 2 : Deadfire s'annonce bien plus délicat : il ne s'agit plus de se borner à copier les RPG du début des années 2000. Créer une suite à un jeu vidéo, c'est devoir innover en restant fidèle, améliorer sans trahir, faire preuve d'originalité mais aussi de retenue : tout doit changer et tout doit rester pareil. C'est un numéro d'équilibriste. Pour Obsidian, qui récemment a perdu avec Armored Warfare son plus gros contrat, c'est aussi un numéro sans filet sur lequel le studio joue très gros.

364 Sommaire Canard PC n°364

News Tests Tests brefs Plume pudding A venir En chantier Techno Dossier A part ça

Extraits les plus partagés

S'il fallait ne retenir qu'un élément piqué chez From Software, c'est ce détail intangible et pourtant essentiel : la possibilité de se repérer sans aide.

Et autant dire que Taro, qui avoue faire de bien meilleurs jeux quand il a bu, devait être raide déchiré pendant la totalité du développement. 

Quand une aventure se déroule sur Terre un milliard d'années dans le futur, il faut s'attendre à ce qu'elle sorte un peu des sentiers battus.

Articles les plus commentés

Nos articles gratuits

Dossier

Le PC Shadow

Peut-on vraiment jouer dans le cloud ?

Dossier

G2A : haro sur les flibustiers de la clé Steam

Le marché gris du jeu vidéo va très bien, merci pour lui. Malgré les voix qui s'élèvent contre eux, les revendeurs louches de clés Steam continuent d'avoir pignon sur rue. Aujourd'hui, c'est le site G2A qui tient le haut du pavé. Haï par les développeurs, dénoncé par les stars de YouTube, le site continue pourtant sa croissance grâce à des opérations de communication et des pratiques commerciales de gougnafiers. Démontons une nouvelle fois ce modèle économique douteux.

Dossier

Le PC Shadow

Peut-on vraiment jouer dans le cloud ?

J'ai un nouveau PC de jeu. Je me suis fait plaisir, j'ai pris un truc bien balèze avec GeForce 1070 et processeur Intel Xeon. Pour le prix, j'ai négocié : je l'ai eu à 29,95 euros... par mois. En prime, j'ai un employé qui le surveille 24h/24, le nettoie, et qui me garantit que la machine ne tombera jamais en rade. Encore mieux : cet ordinateur n'est pas chez moi, il se trouve dans un data center de Marcoussis, à 25 bornes de Paris. Et pourtant, je l'utilise exactement comme s'il était en train de ronronner sous mon bureau, en jouant à The Witcher 3 et Counter-Strike GO à 60 FPS. Est-ce cela, le futur du PC ?

En chantier

Oxygen Not Included

Une alpha qui ne manque pas de souffle

Cycle 78 de la colonie intra-astéroïdale Le Tombeau. La plupart des machines se sont arrêtées, faute d'alimentation électrique. Les duplicants meurent les uns après les autres, certains d'inanition, d'autres d'étouffement, et la colonie semble n'avoir jamais aussi bien porté son nom. Je crois bien que tout a commencé quand Bubbles, le cuisinier, a vomi dans le bassin d'eau potable.

En chantier

Northgard

Méfiez-vous de Loki d'or

Parfois, quand comme aujourd'hui la pluie tombe sur les rues grises de Paris, je repense à Chris Taylor. C'était à Cologne, pendant la Gamescom 2011. Il pleuvait. Au milieu de la foule amassée en attendant de voir je ne sais quelle présentation errait un homme, l'air abattu, qui distribuait sans y croire de petits cartons sur lesquels étaient imprimées des clés bêta pour son dernier free-to-play, Age of Empires Online. Peu de temps après, lors de la sortie du jeu, nous reçûmes par courrier le plus laid et le plus triste de tous les goodies : un casque de légionnaire romain en plastique dédicacé par l'équipe de développement. Trois ans plus tard, les serveurs du jeu fermaient définitivement. Depuis, l'image de Chris Taylor et de son casque moisi, mètres étalons de la tristesse et de la déchéance, n'ont cessé de me hanter.

Dossier

G2A : haro sur les flibustiers de la clé Steam

Le marché gris du jeu vidéo va très bien, merci pour lui. Malgré les voix qui s'élèvent contre eux, les revendeurs louches de clés Steam continuent d'avoir pignon sur rue. Aujourd'hui, c'est le site G2A qui tient le haut du pavé. Haï par les développeurs, dénoncé par les stars de YouTube, le site continue pourtant sa croissance grâce à des opérations de communication et des pratiques commerciales de gougnafiers. Démontons une nouvelle fois ce modèle économique douteux.

Dossier

Le PC Shadow

Peut-on vraiment jouer dans le cloud ?

Dossier

Le PC Shadow

Peut-on vraiment jouer dans le cloud ?

J'ai un nouveau PC de jeu. Je me suis fait plaisir, j'ai pris un truc bien balèze avec GeForce 1070 et processeur Intel Xeon. Pour le prix, j'ai négocié : je l'ai eu à 29,95 euros... par mois. En prime, j'ai un employé qui le surveille 24h/24, le nettoie, et qui me garantit que la machine ne tombera jamais en rade. Encore mieux : cet ordinateur n'est pas chez moi, il se trouve dans un data center de Marcoussis, à 25 bornes de Paris. Et pourtant, je l'utilise exactement comme s'il était en train de ronronner sous mon bureau, en jouant à The Witcher 3 et Counter-Strike GO à 60 FPS. Est-ce cela, le futur du PC ?

En chantier

Oxygen Not Included

Une alpha qui ne manque pas de souffle

Cycle 78 de la colonie intra-astéroïdale Le Tombeau. La plupart des machines se sont arrêtées, faute d'alimentation électrique. Les duplicants meurent les uns après les autres, certains d'inanition, d'autres d'étouffement, et la colonie semble n'avoir jamais aussi bien porté son nom. Je crois bien que tout a commencé quand Bubbles, le cuisinier, a vomi dans le bassin d'eau potable.

En chantier

Northgard

Méfiez-vous de Loki d'or

Parfois, quand comme aujourd'hui la pluie tombe sur les rues grises de Paris, je repense à Chris Taylor. C'était à Cologne, pendant la Gamescom 2011. Il pleuvait. Au milieu de la foule amassée en attendant de voir je ne sais quelle présentation errait un homme, l'air abattu, qui distribuait sans y croire de petits cartons sur lesquels étaient imprimées des clés bêta pour son dernier free-to-play, Age of Empires Online. Peu de temps après, lors de la sortie du jeu, nous reçûmes par courrier le plus laid et le plus triste de tous les goodies : un casque de légionnaire romain en plastique dédicacé par l'équipe de développement. Trois ans plus tard, les serveurs du jeu fermaient définitivement. Depuis, l'image de Chris Taylor et de son casque moisi, mètres étalons de la tristesse et de la déchéance, n'ont cessé de me hanter.

Articles gratuits les plus récents

Gratuit cette semaine !

Articles gratuits les plus récents

Gratuit cette semaine !

Inscrivez-vous

S'incrire

Faites-vous offrir des articles par vos amis abonnés ! Pas d'amis ? Chouinez pour qu'ils deviennent gratuit !

Créer un compte

Déjà inscrit ? Se connecter

Abonnez-vous

S'abonner

Accédez au contenu premium, offrez des articles à vos amis, votez pour rendre gratuits certains articles et plein d'autres choses

S'abonner

Déjà inscrit ? Se connecter

Commandez le numéro

Commander

Vous pouvez commander ce numéro de Canard PC en papier sur notre boutique et le recevoir chez vous.

Le Commander

Déjà inscrit ? Se connecter

Les anciens numéros de Canard PC

Dans la Communauté