A la Une

A venir

Crusader Kings III

Le retour du roi

Je sais : c'est mal de mordre les gens. Je m'excuse, voilà. Je n'aurais pas dû mordre le développeur de Paradox quand il a essayé de me retirer le jeu après une trentaine d'heures. Je m'excuse même si, pour être honnête, je ne regrette rien. Certes, il a perdu deux doigts et j'ai définitivement tiré un trait sur ma carte de presse mais j'ai gagné deux heures de jeu donc, au final, je pense que ça valait le coup.

Test

Streets of Rage 4

Poing trop n’en faut

Le jour où j’ai lancé Streets of Rage 4, je n’avais aucune nostalgie à l’égard de la franchise (sans doute parce que j’avais entre deux et cinq ans lors de son âge d'or et que j’étais trop occupée à faire de la pâte à sel) et je n’étais pas spécialement d’humeur à me faire traîner dans la boue. C’est pourtant exactement ce qui m’est arrivé : pendant plusieurs heures, je me suis fait avilir par des policiers musculeux, des dominatrices à fouet et des motardes agiles sur fond de drum’n’bass et de dance des années 1980. Et puis j’ai appris à leur retourner le compliment.

Test

Legends of Runeterra

Deck plus ultra

Depuis que le jeu a été annoncé, tout le monde le dit : Legends of Runeterra, c’est Hearthstone avec une perruque. Il y a bien quelques différences entre les deux jeux de cartes, cependant elles ne pèsent pas bien lourd dans l’imaginaire collectif face à la longue liste des ressemblances. Mais si les deux jeux sont les mêmes et puisque je ne peux pas voir Hearthstone en peinture, pourquoi est-ce que je m’amuse autant sur Legends of Runeterra ?

Au coin du jeu

« Quelqu’un a prévu des respirateurs pour la presse ? »

Il y a peu, j’ai provoqué séparément le même moment d’incompréhension légèrement incrédule chez deux personnes totalement différentes. Rien de très inhabituel normalement, puisqu’il m’arrive souvent, bien qu’à mon corps défendant, d’énoncer en toute candeur des positions qui provoquent quelque émoi autour, alors que je les croyais parfaitement consensuelles.

A venir

Crusader Kings III

Le retour du roi

Je sais : c'est mal de mordre les gens. Je m'excuse, voilà. Je n'aurais pas dû mordre le développeur de Paradox quand il a essayé de me retirer le jeu après une trentaine d'heures. Je m'excuse même si, pour être honnête, je ne regrette rien. Certes, il a perdu deux doigts et j'ai définitivement tiré un trait sur ma carte de presse mais j'ai gagné deux heures de jeu donc, au final, je pense que ça valait le coup.

Test

Streets of Rage 4

Poing trop n’en faut

Le jour où j’ai lancé Streets of Rage 4, je n’avais aucune nostalgie à l’égard de la franchise (sans doute parce que j’avais entre deux et cinq ans lors de son âge d'or et que j’étais trop occupée à faire de la pâte à sel) et je n’étais pas spécialement d’humeur à me faire traîner dans la boue. C’est pourtant exactement ce qui m’est arrivé : pendant plusieurs heures, je me suis fait avilir par des policiers musculeux, des dominatrices à fouet et des motardes agiles sur fond de drum’n’bass et de dance des années 1980. Et puis j’ai appris à leur retourner le compliment.

Test

Legends of Runeterra

Deck plus ultra

Depuis que le jeu a été annoncé, tout le monde le dit : Legends of Runeterra, c’est Hearthstone avec une perruque. Il y a bien quelques différences entre les deux jeux de cartes, cependant elles ne pèsent pas bien lourd dans l’imaginaire collectif face à la longue liste des ressemblances. Mais si les deux jeux sont les mêmes et puisque je ne peux pas voir Hearthstone en peinture, pourquoi est-ce que je m’amuse autant sur Legends of Runeterra ?

Au coin du jeu

« Quelqu’un a prévu des respirateurs pour la presse ? »

Il y a peu, j’ai provoqué séparément le même moment d’incompréhension légèrement incrédule chez deux personnes totalement différentes. Rien de très inhabituel normalement, puisqu’il m’arrive souvent, bien qu’à mon corps défendant, d’énoncer en toute candeur des positions qui provoquent quelque émoi autour, alors que je les croyais parfaitement consensuelles.

Inscrivez-vous

S'incrire

Faites-vous offrir des articles par vos amis abonnés ! Pas d'amis ? Chouinez pour qu'ils deviennent gratuit !

Créer un compte

Déjà inscrit ? Se connecter

Abonnez-vous

S'abonner

Accédez au contenu premium, offrez des articles à vos amis, votez pour rendre gratuits certains articles et plein d'autres choses

S'abonner

Déjà inscrit ? Se connecter

Commandez le numéro

Commander

Vous pouvez commander ce numéro de Canard PC en papier sur notre boutique et le recevoir chez vous.

Le Commander

Déjà inscrit ? Se connecter

Tests récents

Notre sélection

gestion, construction

Space Haven

Bugbyte (Finlande) / Bugbyte
Space Haven

Nos derniers articles

En chantier

Space Haven

Bugbyte (Finlande) / Bugbyte
Papier culture

Devs

Développeur non spécifié / Editeur non spécifié
Papier culture

The Last Dance

Développeur non spécifié / Editeur non spécifié
Papier culture

Absolument Tout

Développeur non spécifié / Editeur non spécifié
La caravane patchs

La caravane patche

Développeur non spécifié / Editeur non spécifié

Nos publications