373 Acheter
La version papier
Sortie en kiosque
le 15 janvier 2018
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 5 janvier 2018

Canard PC 373 : Quantic Dreams are made of tears

Édito

Bonne année à tous et à toutes, meilleurs vœux, la santé, tout ça tout ça. On espère que vous avez passé de très bonnes fêtes et que 2018 vous apportera plein de bonnes choses. En ce qui nous concerne, la fin d'année a été studieuse. À peine rentrés de vacances, Moquette a redécollé dans les cieux d'IL-2, Kahn nous a montré la nouvelle tronçonneuse qu'il a demandée au père Noël et Pipo a pris la bonne résolution de tester quatorze jeux à chaque numéro, contre seulement douze l'année dernière (le faible !). Mais tout ça n'était rien à côté des vacances de Kalash et Netsabes, qu'ils ont passées en compagnie de deux journalistes de Mediapart, Mathilde Goanec et Dan Israel, dans une pièce souterraine aux murs couverts de coupures de journaux (leur « cellule investigation », comme ils l'appellent). Quand on leur envoyait un SMS, par exemple « joyeux Noël », « bonne année » ou « si vous êtes encore en vie, on peut vous envoyer de la nourriture », ils se contentaient de répondre « pas trop le temps là, on tient du lourd, coco ! ». Mais si la vie de journaliste d'investigation est un sacerdoce, elle offre également de grandes satisfactions lorsque les enquêtes sont bouclées. Vous vous en apercevrez en lisant dans ce numéro la deuxième partie de notre grand dossier sur les conditions de travail dans le jeu vidéo, mené conjointement avec Mediapart, dont vous avez pu lire l'introduction dans le numéro de Noël. Et mes vacances à moi ? Eh bien, je les ai passées avec Monsieur Chat, notre directeur artistique, et une suite bureautique. On a bougé des pages dans un tableur et griffonné des dizaines d'idées dans un traitement de texte, afin de vous préparer une toute nouvelle formule de Canard PC, que vous découvrirez dès le prochain numéro. Et ce n'est pas la seule surprise qu'on vous réserve pour 2018...

A la Une

Dossier

Drôle d’ambiance à Quantic Dream

Rififi au cœur d’un grand studio parisien

En tant que journaliste de Canard PC, on n’a pas tous les jours l’occasion de partir en grand reportage au tribunal. L’aventure n’en est que plus passionnante. Au programme, une sombre affaire de photomontages qui aura eu pour mérite de mettre en lumière les mœurs étranges d’une entreprise de jeux vidéo. (Par Maria Kalash avec Netsabes).

You may want to consult the english translation of this story.

Lire aussi, dans le même numéro : Dessine-moi un jeu vidéo.

Retrouvez la liste de tous les articles de Mediapart et Canard PC ici : Crunch Investigation

Au coin du jeu

La distribution de la presse papier au bord du naufrage

Depuis quelques mois, le principal acteur de la distribution de la presse papier – Presstalis, anciennement NMPP – a de très gros problèmes financiers. Pour assurer sa propre survie, Presstalis a décidé le 6 décembre de prendre des mesures radicales qui menacent directement la survie des petits magazines, Canard PC compris.

A venir

IL-2 : Battle of Kuban

Crimée et châtiments

On a longtemps pensé que le simmeurNote : 1 était une espèce en voie d’extinction. Prédiction renforcée par la disparition manifeste et progressive de son habitat, la simulation hardcore. Mais à l’aube de cette année 2018, l’espèce se porte indéniablement mieux, comme en témoigne la vigueur de la licence IL-2 qui, avec Battle of Kuban et Battle of Bodenplatte, s’apprête à sortir ses troisième et quatrième extensions stand-alone.

Note 1 : Un simmeur est un humanoïde dont le corps est composé à 70 % d’eau et le bureau à 70 % de périphériques hors de prix, et qui, dans sa version aérienne, ne s’amuse jamais tant que quand il fait décoller, voler et atterrir (ou planter dans le sol) un aéronef plus ou moins antique.

Test

Playerunknown's Battlegrounds

Au jeu du chat et de la survie

Les développeurs de Playerunknown's Battlegrounds ont beaucoup de talent, mais certainement pas celui de trouver un nom accrocheur à un jeu vidéo. Regardez-moi cette épouvantable diarrhée de consonnes et de voyelles. Alors nous allons faire comme les habitués, nous allons le raccourcir tout de suite en PUBG. Quant à la prononciation, c'est au choix. Certains disent « pé-u-bé-gé », d'autres « pub-jé », pour moi c'est généralement « ce gros jeu de daube, purée je comprends pas, je headshote le mec au Kar98 et il prend zéro dégât, non sérieux c'est abusé j'arrête, bon OK encore dix ou douze parties mais après je désinstalle ».

Dossier

Drôle d’ambiance à Quantic Dream

Rififi au cœur d’un grand studio parisien

En tant que journaliste de Canard PC, on n’a pas tous les jours l’occasion de partir en grand reportage au tribunal. L’aventure n’en est que plus passionnante. Au programme, une sombre affaire de photomontages qui aura eu pour mérite de mettre en lumière les mœurs étranges d’une entreprise de jeux vidéo. (Par Maria Kalash avec Netsabes).

You may want to consult the english translation of this story.

Lire aussi, dans le même numéro : Dessine-moi un jeu vidéo.

Retrouvez la liste de tous les articles de Mediapart et Canard PC ici : Crunch Investigation

Au coin du jeu

La distribution de la presse papier au bord du naufrage

Depuis quelques mois, le principal acteur de la distribution de la presse papier – Presstalis, anciennement NMPP – a de très gros problèmes financiers. Pour assurer sa propre survie, Presstalis a décidé le 6 décembre de prendre des mesures radicales qui menacent directement la survie des petits magazines, Canard PC compris.

A venir

IL-2 : Battle of Kuban

Crimée et châtiments

On a longtemps pensé que le simmeurNote : 1 était une espèce en voie d’extinction. Prédiction renforcée par la disparition manifeste et progressive de son habitat, la simulation hardcore. Mais à l’aube de cette année 2018, l’espèce se porte indéniablement mieux, comme en témoigne la vigueur de la licence IL-2 qui, avec Battle of Kuban et Battle of Bodenplatte, s’apprête à sortir ses troisième et quatrième extensions stand-alone.

Note 1 : Un simmeur est un humanoïde dont le corps est composé à 70 % d’eau et le bureau à 70 % de périphériques hors de prix, et qui, dans sa version aérienne, ne s’amuse jamais tant que quand il fait décoller, voler et atterrir (ou planter dans le sol) un aéronef plus ou moins antique.

Test

Playerunknown's Battlegrounds

Au jeu du chat et de la survie

Les développeurs de Playerunknown's Battlegrounds ont beaucoup de talent, mais certainement pas celui de trouver un nom accrocheur à un jeu vidéo. Regardez-moi cette épouvantable diarrhée de consonnes et de voyelles. Alors nous allons faire comme les habitués, nous allons le raccourcir tout de suite en PUBG. Quant à la prononciation, c'est au choix. Certains disent « pé-u-bé-gé », d'autres « pub-jé », pour moi c'est généralement « ce gros jeu de daube, purée je comprends pas, je headshote le mec au Kar98 et il prend zéro dégât, non sérieux c'est abusé j'arrête, bon OK encore dix ou douze parties mais après je désinstalle ».

Nos articles gratuits

Au coin du jeu

Pourquoi l’e-sport n’est pas encore un spectacle sportif

Le 2 septembre dernier, j’étais invité à Bercy pour la petite finale de la League of Legends Championship Series (LCS) européenne. Et j’ai été très intrigué par cet objet médiatique étrange et complexe, très prenant mais encore balbutiant, qu’est une compétition e-sportive en salle. Je vais essayer de vous expliquer pourquoi et après, c’est promis, je vous laisse tranquille avec League of Legends.

A venir

Pillars of Eternity 2 : Deadfire

Le bateau livre

Avec le premier Pillars of Eternity, le plan d'Obsidian était simple : reprendre tous les codes des vieux jeux de rôle afin d'émouvoir les joueurs nostalgiques et de ramasser leur oseille sans coup férir. Près d'un million de ventes plus tard, on peut considérer ce pari comme réussi. Le projet de Pillars of Eternity 2 : Deadfire s'annonce bien plus délicat : il ne s'agit plus de se borner à copier les RPG du début des années 2000. Créer une suite à un jeu vidéo, c'est devoir innover en restant fidèle, améliorer sans trahir, faire preuve d'originalité mais aussi de retenue : tout doit changer et tout doit rester pareil. C'est un numéro d'équilibriste. Pour Obsidian, qui récemment a perdu avec Armored Warfare son plus gros contrat, c'est aussi un numéro sans filet sur lequel le studio joue très gros.

A Venir

Star Wars : Battlefront II

Le réveil de la farce

Dice et Electronic Arts sortiront Star Wars : Battlefront II le 17 novembre prochain, soit deux ans après Star Wars : Battlefront qui, non, n'était pas le premier, mais le troisième de la série. Parce qu'avant lui, vers 2008, Star Wars : Battlefront III avait été annulé. Si vous y comprenez quelque chose, merci de venir nous expliquer à la rédaction, on vous offrira un café.

A venir

Assassin's Creed Origins

À l'impossible Nil n'est tenu

« Du haut de ces pyramides, quarante siècles d'histoire vous contemplent », proclamait Napoléon Bonaparte, qui avait visiblement raté sa vocation de guide touristique. Assassin's Creed Origins ne remonte toutefois pas jusque-là : c'est en 41 avant Jésus-Christ que Bayek s'amusait à s'asseoir sur la pointe des pyramides.

Au coin du jeu

Pourquoi l’e-sport n’est pas encore un spectacle sportif

Le 2 septembre dernier, j’étais invité à Bercy pour la petite finale de la League of Legends Championship Series (LCS) européenne. Et j’ai été très intrigué par cet objet médiatique étrange et complexe, très prenant mais encore balbutiant, qu’est une compétition e-sportive en salle. Je vais essayer de vous expliquer pourquoi et après, c’est promis, je vous laisse tranquille avec League of Legends.

A venir

Pillars of Eternity 2 : Deadfire

Le bateau livre

Avec le premier Pillars of Eternity, le plan d'Obsidian était simple : reprendre tous les codes des vieux jeux de rôle afin d'émouvoir les joueurs nostalgiques et de ramasser leur oseille sans coup férir. Près d'un million de ventes plus tard, on peut considérer ce pari comme réussi. Le projet de Pillars of Eternity 2 : Deadfire s'annonce bien plus délicat : il ne s'agit plus de se borner à copier les RPG du début des années 2000. Créer une suite à un jeu vidéo, c'est devoir innover en restant fidèle, améliorer sans trahir, faire preuve d'originalité mais aussi de retenue : tout doit changer et tout doit rester pareil. C'est un numéro d'équilibriste. Pour Obsidian, qui récemment a perdu avec Armored Warfare son plus gros contrat, c'est aussi un numéro sans filet sur lequel le studio joue très gros.

A Venir

Star Wars : Battlefront II

Le réveil de la farce

Dice et Electronic Arts sortiront Star Wars : Battlefront II le 17 novembre prochain, soit deux ans après Star Wars : Battlefront qui, non, n'était pas le premier, mais le troisième de la série. Parce qu'avant lui, vers 2008, Star Wars : Battlefront III avait été annulé. Si vous y comprenez quelque chose, merci de venir nous expliquer à la rédaction, on vous offrira un café.

A venir

Assassin's Creed Origins

À l'impossible Nil n'est tenu

« Du haut de ces pyramides, quarante siècles d'histoire vous contemplent », proclamait Napoléon Bonaparte, qui avait visiblement raté sa vocation de guide touristique. Assassin's Creed Origins ne remonte toutefois pas jusque-là : c'est en 41 avant Jésus-Christ que Bayek s'amusait à s'asseoir sur la pointe des pyramides.

Articles gratuits les plus récents

Gratuit cette semaine !

Articles gratuits les plus récents

Gratuit cette semaine !

Inscrivez-vous

S'incrire

Faites-vous offrir des articles par vos amis abonnés ! Pas d'amis ? Chouinez pour qu'ils deviennent gratuit !

Créer un compte

Déjà inscrit ? Se connecter

Abonnez-vous

S'abonner

Accédez au contenu premium, offrez des articles à vos amis, votez pour rendre gratuits certains articles et plein d'autres choses

S'abonner

Déjà inscrit ? Se connecter

Commandez le numéro

Commander

Vous pouvez commander ce numéro de Canard PC en papier sur notre boutique et le recevoir chez vous.

Le Commander

Déjà inscrit ? Se connecter

Les anciens numéros de Canard PC

Dans la Communauté